Bagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Bagnols/Cèze : Catherine Eysseric monte au créneau pour défendre Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle

La conseillère régionale Catherine Eysseric (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il est de notoriété publique que le conseiller départemental sortant sur le canton de Bagnols, le socialiste Alexandre Pissas, ne compte pas que des amis politiques dans le Gard rhodanien. 

Ces derniers jours, la campagne électorale s’intensifiant, ont vu certaines amabilités envers le binôme qu’il forme avec Sylvie Nicolle fleurir çà et là, venus notamment du maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, estimant que le conseiller départemental ne lui « servait à rien ». De quoi faire monter au créneau la conseillère régionale sortante Catherine Eysseric, présidente du comité de soutien d’Alexandre Pissas et Sylvie Nicolle. 

Dans un communiqué, elle rappelle que sur le dernier mandat le Département a mis « près de 10 millions d’euros » de subventions sur le canton de Bagnols, ce qui démontre selon elle « l’engagement constant du département sur notre territoire et sa ville centre Bagnols-sur-Cèze ». Ces subventions départementales « ont permis des réalisations majeures comme la rénovation et fluidification de l’entrée Nord, le nouvel EHPAD du Bosquet pour les personnes âgées dépendantes, l’aménagement du centre multi-loisir de l’îlot Saint-Gilles pour la jeunesse, la nouvelle salle La Pyramide pour le monde culturel, la réfection de la voirie dans le quartier résidentiel Lagaraud, des réalisations dans les quartiers Escanaux et Coronelle et auprès des associations de préventions et d’insertion ainsi que de nombreuses manifestations œnotouristiques », liste Catherine Eysseric. 

Alors la présidente du comité de soutien s’en prend à « Des élus communaux bagnolais (qui) se seraient emportés ces derniers jours et sur plusieurs médias au prétexte que le département aurait été absent. Mais ce sont ces mêmes élus qui ont signé et bénéficient du pacte territorial avec le département et en cohérence avec leurs dossiers prioritaires », avance-t-elle. Et Catherine Eysseric n’y va pas avec le dos de la cuillère et estime que « se dédire ainsi de leur signature républicaine est au final peu digne, comme pour prendre en otage les habitants de querelles bassement électoralistes et mensongères. Les projets concrets se gagnent surtout sur le terrain et avec respect des partenaires pas dans un bureau doré où la porte reste sélectivement et intentionnellement fermée ! ». Un partout, balle au centre !

Th.A

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Le maire de Bagnols n’est pas crédible. Aujourd’hui, il crache sur ses amis d’hier et s’acoquine et défend ses anciens ennemis d’hier. Aucune conscience politique pour sa ville et son territoire. Juste pour sa pomme. Il a bien été dressé par Rey et Talon. Et qu’il arrête de croire que Bagnols est le centre du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité