ActualitésBagnols-UzèsSociété

BAGNOLS/CÈZE Les jeunes de l’IME des Hamelines fleurissent la place de la Poste

Les jeunes de l'IME des Hamelines, entourés de leurs encadrants, d'agents et d'élus municipaux, ce jeudi matin sur la place Alsace-Lorraine (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les jeunes de l'IME des Hamelines ont fleuri la place Alsace-Lorraine de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si la place Alsace-Lorraine, communément appelée par les Bagnolais place de La Poste, est désormais plus fleurie, elle le doit en grande partie à des jeunes de l’Institut médico-éducatif des Hamelines. 

Encadrés par l’IME et les agents municipaux des espaces-verts, ce sont eux qui ce jeudi matin ont disposé les plantes, bêché, creusé et donné du leur pour embellir cette place dans le cadre d’un partenariat entre la mairie et l’IME installé à Bagnols. « Nous avons depuis plus d’un an un partenariat avec l’IME et l’ESAT Véronique pour l’insertion dans le domaine professionnel », explique Florent Mille, chef du service Environnement de la mairie de Bagnols. 

Une dizaine de jeunes est donc régulièrement accueillie en stage au sein de la mairie. « L’idée est que quand il y a pour projet de refaire une place on puisse inclure ces jeunes pour, au-delà de la routine, qu’ils puissent venir créer des projets », note l’adjointe au Développement durable, Jennifer Obid. « Nous allions embellissement de la ville et social avec l’idée de leur mettre le pied à l’étrier pour plus tard », résume le premier adjoint, Maxime Couston.

Travailler en milieu ordinaire 

Le partenariat satisfait les deux parties, qui veulent désormais le pérenniser. « Pour les jeunes c’est une expérience extrêmement riche, affirme le chef de service IME Pro aux Hamelines, Julien Lovera. C’est un gros gain de confiance pour eux. On se rend compte qu’ils sont au niveau et le retour de nos partenaires est qu’on forme bien les jeunes. » Alors le but est de réussir à faire embaucher des jeunes de l’IME, qui rappelons-le sont pour la plupart atteints de handicap mental, en milieu ordinaire. « Aujourd’hui la majorité est embauchée par des ESAT et très peu en milieu ordinaire. Nous aimerions travailler sur des embauches dans les collectivités », explique Mina Akchaini, coordinatrice de parcours à l’IME. 

Globalement, l’idée à l’IME est de « s’ouvrir vers l’extérieur, avance sa nouvelle directrice Isabelle Terrasse. Nous faisons l’entretien des espaces verts. Nous aimerions faire l’entretien des locaux avec la mairie et nous allons développer le nettoyage automobile et la blanchisserie. » Le tout ouvert au public, comme le restaurant d’application de l’IME. « Nous allons travailler avec l’école hôtelière d’Avignon à la rentrée, ainsi qu’avec des produits locaux », poursuit la directrice. 

Et comme la place de la Poste, le restaurant est une bonne illustration des compétences développées à l’IME des Hamelines. Deux des nombreuses expériences qui démontrent, dixit Julien Lovera, « que ces jeunes ont toute leur place dans le milieu ordinaire ». 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité