Bagnols-UzèsInsoliteSociété

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Un brevet pour « Côté Cigale » et ses soutiens-gorge innovants et féminins

Nathalie Margue a lancé sa marque "Côté Cigale" et vend des soutiens-gorges à bretelles interchangeables et magnétiques. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Des bretelles de soutien-gorge interchangeables et magnétiques. C'est la bonne idée qu'a eu la Villeneuvoise, Nathalie Margue. Elle a déposé un brevet en début d'année et espère que sa marque "Côté Cigale" convaincra des femmes en quête de plus de confort, sans renier la féminité de leurs dessous.

Tout est parti d'une mésaventure bien ordinaire que Nathalie Margue a vécu il y a trois ans comme probablement beaucoup de femmes. "Un matin, j'ai voulu changer de bretelles. J'ai déjà mis de longues secondes à les mettre, on se demande qui a créé ce système... Et arrivée dans la voiture, une des bretelles lâche et je n'ai pas pu la remettre. J'ai passé la journée dans l'inconfort", raconte la Villeneuvoise.

Elle se demande alors pourquoi des bretelles interchangeables, solides et jolies n'existent pas ? Elle a alors l'idée du système magnétique, très fiable et permettant de customiser son soutien-gorge à l'envi : "Souvent, la bretelle de soutien-gorge dénote dans une tenue et peut même paraître vieillissante. Il faut la voir comme un accessoire de mode, à assortir aux vêtements. Surtout qu'une épaule de femme, c'est très féminin."

Elle lance alors une étude de marché auprès de l'INPI (Institut national de la propriété industrielle). Le résultat tombe au bout de quelques mois : la pièce est brevetable. Elle crée alors sa marque "Côté cigale", le petit insecte typique de la Provence qui se retrouve sur les aimants des bretelles. "La cigale, on la retrouve sur les céramiques devant les maisons. Elle était presque devenue ringarde. J'ai voulu la rendre un peu plus sexy et mettre à l'honneur notre Provence", poursuit Nathalie Margue.

Bientôt des bodys et des maillots de bain ?

Cette dernière propose à la vente de la lingerie féminine confortable, seconde-peau et pailletés. Les soutiens-gorge sont sans armature pour une aisance maximum, tout en apportant du soutien. Mais la crise sanitaire a mis un coup de frein au développement de la marque. Aujourd'hui, la créatrice espère que le contexte un peu plus serein va rebooster les ventes.

Elle dispose d'un point de vente dans une boutique à Avignon au 12, rue Saint-Agricol et vend aussi ses modèles en ligne. Il y en a pour tous les goûts niveau tissus : résille, dentelle, polyamide, lurex argent... Le choix est tout aussi vaste pour les coloris. Les bretelles sont clipsables seulement sur les soutiens-gorge de la marque "Côté Provence". Il faut compter 69 € pour les deux, 97 € l'ensemble avec culotte et 18 € pour les bretelles uniquement. Les tailles vont du S au XL. Pour l'instant, Nathalie Margue manque de trésorerie pour lancer son maillot de bain. Mais elle proposera très prochainement des bodys à la vente.

Marie Meunier

Plus d'infos sur le site Côté Cigale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité