ActualitésGardNîmesSociété

NÎMES Avec Urbassist, les travaux en ligne avancent de front

(Photo Urbassist)

Urbassist boucle avec succès sa première levée de fonds d’un montant de 600 000 euros.

Urbassist (Photo Urbassist).

L’assistant de dossiers de déclaration travaux en ligne, Urbassist, poursuit sa croissance ! 

Le BIC Innov'up accompagne la création et le développement d'entreprises innovantes dans le Gard. Créé par la chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Gard en 1988 le BIC Innov’up apporte aux créateurs et dirigeants d’entreprises innovantes un ensemble complet de services pour valider, concrétiser puis développer leur projet de création d’entreprise et faciliter leur insertion dans le tissu économique local.

Urbassist c’est le premier assistant automatisé à la rédaction des dossiers de déclaration de travaux. Simplifier les démarches d’urbanisme grâce à un outil innovant, voilà ce que propose la start-up Nîmoise. En moins de 25 minutes, l’utilisateur réalise et obtient à un prix très compétitif, un dossier complet avec plans pour sa déclaration préalable ou son permis de construire.

Il y a peu l’entreprise dévoilait un partenariat avec le leader dans le secteur de l’aménagement de la maison, du bricolage et du jardinage, Leroy Merlin. Désormais, c’est une première levée de fonds de 600 000 euros qui a été annoncée.

Un vrai défi, mais aussi une aventure humaine, comme le précise Guilhem Tuffery, patron de Urbassist. "Cette levée de fonds a été un élément fort de l’année, d’autant plus quand on met en perspective la crise sanitaire qui a débutée pendant notre processus. Certains investisseurs se sont retirés par crainte de l’avenir et d’autres ont, quant à eux, renforcé leur confiance en notre projet et notre vision. Et nous sommes très fiers. Cette première levée de fonds est une réussite. Pour nous, cela prouve que révolutionner l’aménagement du territoire est possible ! Nous savons dans quelle direction aller. Et ensuite, il y a la confiance dans les relations humaines. Nous avons créé de fortes relations avec nos investisseurs et les échanges sont constamment nourris de leurs expériences passées et de leurs projections vers l’avenir."

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité