ActualitésSports Gard

NÎMES L’archer Pierre Plihon rejoint Jean-Charles Valladont aux Jeux Olympiques

L’archer nîmois Pierre Plihon (à gauche) s'est qualifié pour les Jeux Olympiques (Photo Boris Boutet)
Sur les trois nîmois potentiellement qualifiables, deux ont composté leur billet pour Tokyo. (Photo DR)

Alors que Jean-Charles Valladont, vice-champion olympique en titre, s’était qualifié début juin en atteignant la finale du tournoi de qualification olympique d’Antalya, en Turquie, il a été rejoint par son coéquipier Pierre Plihon.

Grande satisfaction pour l’Arc club nîmois. Sur ses trois archers potentiellement qualifiables pour les Jeux Olympiques, deux iront bien à Tokyo cet été. Alors que le vice-champion olympique Jean-Charles Valladont en titre est allé arracher son billet au début du mois lors d’un tournoi individuel en Turquie, les Bleus avaient la pression lors du tournoi de Paris.

Il fallait absolument obtenir une place sur le podium lors de la compétition par équipe pour assurer une qualification aux autres membres français. Malgré un échec en demi-finale contre les États-Unis, les Nîmois Jean-Charles Valladont et Pierre Plihon associés au Clermontois Thomas Chirault ont battu l’Ukraine pour s’assurer la troisième place.

Échec pour Mélanie Gaubil

Pour Pierre Plihon, 5e mondial en 2014 mais moins en vue cette saison, c’est une véritable satisfaction. « C’était la dernière chance, ça fait plaisir d’accomplir ça avec les copains, déclare-t-il. Ce sera mes seconds J-O après Rio où j’avais été un peu trop spectateur. Cette fois, j’y vais pour faire une médaille, que ce soit en individuel ou en équipe. Je suis souvent plus performant en fin de saison et j’espère donc poursuivre ma montée en puissance pendant le mois à venir. » 

Seul petit bémol pour l’Arc club nîmois, la non-qualification de Mélanie Gaubil, pourtant auteur de quelques belles prestations en individuel cette saison. « C’est Lisa Barbelin qui a obtenu le seul quotat individuel pour l’équipe de France, indique le directeur sportif, Olivier Grillat. Comme Pierre, Mélanie pouvait espérer la rejoindre grâce à une performance collective au tournoi de Paris. Mais les filles ont échoué en 1/8e de finale alors que le tableau semblait ouvert. » Une déception qui ne devrait pas trop entacher la joie du club nîmois, doublement représenté aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité