ActualitésBagnols-UzèsEconomie

BAGNOLS/CÈZE Avenue Paul-Langevin : les matériaux du chantier récupérés et recyclés

Les entreprises Roumeas et Robert TP récupèrent les déchets du chantier de l'avenue Paul-Langevin pour les réutiliser pour d'autres travaux urbains. (Rémi Fagnon / Objectif Gard)

En marge des travaux réalisés avenue Paul-Langevin, les entreprises gardoises Roumeas et Robert TP recyclent les matériaux extraits lors du chantier. Leurs représentants respectifs, Michel Roumeas et Julien Monteyremard, expliquent.

Installés à la sortie de la ville sur un terrain mis à disposition par la mairie, les engins des deux entreprises s’activent pour recycler les différents déchets de chantier (gravats, béton, goudron, bordures de trottoirs…). Ces matériaux sont transformés par une machine d’une valeur de 500 000€. Le partenariat entre les deux entreprises locales permet de réduire l’empreinte carbone du projet de l’avenue Paul-Langevin. Ça a même été « un point important dans le choix des entreprises », selon Maxime Couston, premier adjoint au maire chargé du Cadre de vie, présent sur place.

Les matériaux recyclés sont réutilisés lors de chantiers locaux par l’entreprise Robert TP. Le processus est le suivant : les gravats sont acheminés par camion sur le terrain mis à disposition par la mairie, puis concassés en deux dimensions différentes (très fin ou plus grossièrement) puis regroupés dans les lieux de stockage de Saint-Nazaire et Saint-Étienne-des-Sorts. Les matériaux les plus fins sont réutilisés pour la couche de surface des trottoirs et les plus gros pour la couche de forme sous les parkings, les routes ou les trottoirs.

Le coût du recyclage est équivalent à celui de l’achat des matériaux en carrière mais a de nombreux avantages. À l’heure où les carrières se font de plus en plus rares, cela permet d’éviter les frais de mise en décharge, limite la prolifération de décharges sauvages et sauvegarde des pans de montagne entiers qui ne sont pas exploités. Michel Roumeas alerte : « D’ici 10 à 50 ans, on risque des pénuries en carrière, il est primordial de recycler ces matériaux ».

Le projet prendra fin à la mi-août avec l’arrivée des forains qui installeront leurs caravanes sur ce terrain après la station Total comme chaque année.

Rémi Fagnon

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité