A la uneGardPolitique

GARD Les nouveaux visages des élus du conseil départemental (suite et fin)

L'élue d'Alès 1 Léa Boyer, l'élu d'Aigues-Mortes Robert Crauste, l'élue de Vauvert Pascale Fortunat-Deschamps (Photo : SV)
L'élue d'Alès 1 Léa Boyer, l'élu d'Aigues-Mortes Robert Crauste, l'élue de Vauvert Pascale Fortunat-Deschamps (Photo : Sacha Virga)

Les Gardois se sentiront-ils représentés par leurs nouveaux élus ? Les élections départementales de juin ont été entachées par une abstention record. Si la crise sanitaire est passée par là, elle ne fait que confirmer la défiance des électeurs vis-à-vis de la classe politique. Ces derniers estimant que les élus, trop éloignés de leurs réalités, ne les représentent plus. Zoom sur les nouveaux élus de la collectivité. 

Le secrétaire départemental du PCF et élu d'opposition de la ville de Nîmes, Vincent Bouget (Photo : SV)

Vincent Bouget se pose en leader de la Gauche nîmoise. La victoire du communiste est une nouvelle étape dans sa carrière politique. Secrétaire départemental du Parti communiste français, le professeur d’histoire-géo du lycée Philippe-Lamour est adepte du "doucement mais sûrement". S’il passe son tour aux élections régionales de 2015, il conduit avec ferveur la liste aux Municipales nîmoises de 2020. Le candidat profite du naufrage de son concurrent écologiste, Daniel Richard, pour se positionner en premier opposant au maire Les Républicain,s Jean-Paul Fournier. Aux Départementales, il sort du jeu le sénateur Les Républicains Laurent Burgoa. Un coup de théâtre ! Vincent Bouget confirme sa posture de leader de la Gauche nîmoise. Le nez dans les dossiers et les pieds sur le terrain, Vincent Bouget cherche à proposer une alternative crédible aux habitants. En espérant l’emporter en 2026 ?

Léa Boyer, élue de la ville d'Alès, en charge de l’animation du cœur de ville (Photo : SV)

Léa Boyer, la benjamine de l’assemblée. À 27 ans, l’Alésienne est une jeune pousse de la Droite gardoise. Commerciale chez Métro, elle tente depuis des années de se faire une place en politique. Ce qui n’est pas toujours facile pour une jeune femme. Léa Boyer se démarque alors par sa détermination. Quand Les Républicains l’envoient au casse-pipe aux Législatives de 2017 sur la 5e circonscription, la plus jeune candidate de France fait plus que le job. Elle mène une campagne acharnée. Son dévouement est récompensé trois ans plus tard, lorsqu’elle intègre le conseil municipal d’Alès en charge de l’Animation du cœur de ville. Le 27 juin, la candidate, qui fait équipe avec le maire de Saint-Christol-lez-Alès, Jean-Charles Bénézet, sur le canton d’Alès 1, réussit à sortir les sortants, Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau. L’une des surprises du scrutin 2021.

Bruno Pascal, adjoint aux Festivités de la ville de Vauvert (Photo : Boris Boutet)

Bruno Pascal, le raseteur entre dans l’arène... Issu d'une fratrie de pas moins de 14 frères et soeurs, le natif de Gallician est un homme du cru. À 20 ans, le raseteur connaît sa première expérience politique sous la municipalité Rocca. Agent commercial pour l’entreprise MSE, Bruno Pascal reste investi dans la vie de son village en présidant un club taurin et en animant des courses camarguaises. Depuis 2014, le Vauverdois est l’adjoint aux Festivités du maire Jean Denat. Le socialiste voit en lui un candidat capable de récupérer le canton de Vauvert, tombé dans l’escarcelle du Rassemblement national en 2015. Il avait visiblement raison. Le 27 juin, Bruno Pascal sort du jeu le député RN Nicolas Meizonnet. Nommé vice-président du Département, le nouvel élu pourrait s’occuper du Tourisme, en cohérence avec les délégations de sa binôme, Pascale Fortunat Deschamps, ou de l'élu du canton d'Aigues-Mortes, Robert Crauste. 

Pascale Fortunat-Deschamps, maire de Vergèze et élue du canton de Vauvert (Photo : SV)

... avec sa binôme Pascale Fortunat-Deschamps. Élue pour la première fois au Cailar, la fonctionnaire territoriale (responsable de communication) a poursuivit son parcours politique à Vergèze où elle a occupé deux mandats avec l'ancien maire René Balana. Il y a un an, c'est tout naturellement que Pascale Fortunat-Deschamps, 58 ans, a pris sa succession. Si elle a voulu transformer l'essai, en prenant la direction de la communauté de communes Rhôny Vistre Vidourle, l'élue a perdu face au maire de Codognan, Philippe Gras. Déjà candidate en 2015 aux Départementales sur le canton de Vauvert avec Jean Denat, elle s'était inclinée face au Front National pour un peu moins de 500 voix. Cette fois, elle a pris sa revanche pour environ 200 bulletins sur le député RN. Elle a notamment pu s’appuyer sur sa popularité dans sa commune qui l’a placée très largement en tête. Au conseil départemental Pascale Fortunat-Deschamps devrait prendre la direction de l'Agence de développement et de réservation touristique du Gard. 

Le maire du Grau-du-Roi et élu du canton d'Aigues-Mortes, Robert Crauste

La deuxième vie politique de Robert Crauste. Qu'on se le dise, l'homme n'est pas neuf en politique. Opposant de l'ancien maire du Grau-du-Roi Étienne Mourrut, le socialiste a échoué à trois reprises à le déloger. Il aura malheureusement fallu atteindre le décès du maire de Droite pour permettre au médecin de l'emporter. Ancien conseiller régional, Robert Crauste s'est fait exclure du parti socialiste pour avoir soutenu Georges Frêche. Proche de La République en marche, il soutient la candidate Marie Sara aux élections législatives. Secrétaire de l’Association nationale des élus du littoral (ANEL), Robert Crauste est aussi président de la communauté de communes Terre de Camargue. Aujourd'hui, le nouveau conseiller départemental lorgne sur la président du syndicat mixte de la Camargue gardoise où il pourrait succéder à l'ancien élu du canton et cousin d'Étienne Mourrut, Léopold Rosso. 

Valérie Guardiola (Photo : DR)

Valérie Guardiola, une policière au Département. Valérie Guardiola (53 ans) est fonctionnaire de police. Pendant ses études de droit, elle travaillait comme surveillante au lycée agricole de Rodilhan. Aujourd’hui adjointe au maire de cette même commune, elle s’occupe des festivités, des associations, du protocole et de la sécurité. Pendant la campagne, la candidate avait affiché deux priorités : la solidarité et le Service départemental d’incendie et de secours. Selon nos sources, Véronique Guardiola pourrait être la prochaine présidente du foyer départemental de l’enfance. 

Patrick Scorsone (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Patrick Scorsone, un chef d’entreprise au Département. À 57 ans, l’élu du canton de Roquemaure dirige une entreprise de six salariés spécialisée dans la fourniture industrielle, située dans la zone économique de l’Ardoise. Patrick Scorsone est l’un des rares chef d’entreprise de l’hémicycle. Autre particularité : il est le seul élu membre du Parti radical de Gauche. Un parti qui a milité pour qu’il devienne le binôme de Nathalie Nury, en remplacement de Philippe Pécout. Fort d'un CV long comme le bras, Patrick Scorsone a été à l’initiative de la création du salon BIG (Business in Gard rhodanien) ou du cluster d’entreprises Cyclium dans le Gard rhodanien. Proche du nouveau conseiller régional Jalil Benabdillah, Patrick Scorsone souhaite travailler en synergie avec la Région. Au Département, il pourrait prendre en charge la Commission locale d'information sur le nucléaire - actuellement présidée par Alexandre Pissas - ou la Segard, la société d'aménagement et d'équipement du Gard. 

Lire la première partie de notre fait du jour : Les nouveaux visages des élus du conseil départemental

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pour la présidence de la CLI de Marcoule, remplacer un chirurgien (domaine scientifique) par un commerçant (domaine mercantile) est le signe que la démocratie cède sa place au bénéfice de l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité