Politique

MUNICIPALES À Vergèze, Pascale Fortunat-Deschamps veut donner un nouvel élan

Pascale Fortunat-Deschamps (Photo : droits réservés)

S'inscrivant dans les pas du maire sortant René Balana, la fonctionnaire territoriale s’est lancée dans la bataille des municipales à Vergèze.  

Objectif Gard : Pourquoi vous présentez-vous aux élections municipales ?  

Pascale Fortunat-Deschamps : Je ne suis adhérente d'aucun parti politique, même si à l’époque, j’ai été suppléante de Jean Denat (ex-président du Conseil départemental, ndlr). J’ai été élue la première fois au Cailar puis, j’ai conduit deux mandats avec maire de Vergèze, René Balana, qui me soutient. Je suis devenue fonctionnaire territoriale, responsable de la Communication. J’ai donc une double expérience d’élue et de fonctionnaire. Ma candidature est un acte d’engagement et d’émancipation fort. 

Vous revendiquez donc le bilan du marie sortant. Quel est-il ? 

Il y a d’abord le bilan financier. La dette toxique a été rachetée et on présente un budget de 10 M€ en fonctionnement et 9 M€ en investissement. C’est pas mal pour une commune de 5 300 habitants. Il a eu une gestion raisonnée, humaniste. On a tissé des relations fortes entre les associations et les habitants, reconstruit l’Hôtel de ville ou encore, refait la rocade avec le Conseil départemental. On veut continuer à construire et ne pas stagner.

Quels sont vos projets pour le mandat à venir ? 

On a pris du retard sur l’attractivité du centre-ville. D’autres communes comme Calvisson, Aigres-Vives et Vauvert ont fait un travail important. Je propose que les étangs rétrocédés par la société Oc’via deviennent une base de loisirs avec baignade, animations et jeux. On pourrait mettre en place des chemins piétons entre le bois et la société Perrier. Je propose de faire également un audit pour isoler nos bâtiments publics et les équiper de panneaux photovoltaïques.

Concernant la communauté de communes Rhôny Vistre Vidourle, serez-vous candidate à sa présidence si vous êtes élue ?

Tout à fait. La place revient à la commune centre qui est Vergèze. Nous avons le plus d’habitants et nous contribuons largement financièrement. Aujourd’hui, c’est Jean-Baptiste Estève, le maire de Nages, qui la préside. René Balana s’est présenté mais à chaque fois, il a été battu. Vergèze a peut-être été considérée comme une favorisée. Si je préside la Communauté de communes, je proposerai la mise en place d'une cuisine centrale pour les écoles et la mutualisation de plusieurs de nos services.

Quelle vision avez-vous de votre concurrent, Robert Monnier (*) ? 

Je m’inscris dans l’avenir et lui, c’est peut-être le passé… Si j’avais pensé qu’il était capable et apte, je ne me serai pas présentée contre lui. Si je me présente pour ne pas qu’il soit maire, c’est que je ne crois pas du tout à son dynamisme. Je n’ai pas confiance en lui. 

Propos recueillis par Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

* Objectif Gard a tenté en vain de le contacter. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

4 réactions sur “MUNICIPALES À Vergèze, Pascale Fortunat-Deschamps veut donner un nouvel élan”

  1. Nous ne comptons pas critiquer ouvertement la tête de liste de nos adversaires, nous tenons simplement à rétablir quelques vérités.

    Mme Fortunat-Deschamps doit, avant de donner des chiffres sur le bilan du dernier mandat, rappeler que c’était Robert Monnier qui était adjoint aux finances. Si quelqu’un doit « revendiquer le budget », c’est lui. Quand Mme Fortunat-Deschamps doute de l’aptitude de Robert Monnier à être un bon maire, il faut peut-être lui rappeler ces éléments.

    Elle ne peut malheureusement « revendiquer » aucun travaux de la ville, ne faisant pas partie des instances délibératives (Conseil Municipal et Conseil Communautaire). Robert Monnier a participé activement à ces réunions et s’est engagé, depuis trois mandats, pour la population Vergézoise.

    Ensuite, Mme Fortunat-Deschamps devrait préciser combien de mandats elle a terminés, cela permettrait aux Vergézois de savoir si elle est prête à s’engager pendant six ans en tant que maire.

    La liste Ressourcer Vergèze s’est enregistrée en préfecture sous la nuance de couleur « divers », la seule sans lien avec quelque parti politique que ce soit.

    Enfin, Mme Fortunat-Deschamps semble oublier que c’est une liste et non pas une personne pour laquelle les citoyens votent. Il faut donc éviter les commentaires comme ne pas avoir « confiance en lui » puisque c’est un projet commun élaboré par une liste de 29 personnes qui est mis en avant par la liste Ressourcer Vergèze, et non un projet personnel ne visant qu’à faire briller une seule personne.

  2. Ce n est pas très fairplay ça madame et irrespectueux pour monsieur monnier qui contrairement à vous est quelqu un de droit et honnête et qui ne vous a jamais critiqué. Personnellement, je ne voudrais en aucun cas que mon village soit entre vos mains surtout si vos projets sont à l image de vos paroles!

    1. C’est une honte ce genre de commentaires de la part d’une personne qui souhaite se faire élire, j’étais indécise, mon choix est maintenant fait, je voterai Monnier ce dimanche

  3. Quel manque d’élégance que ce manque de respect envers ses concurrents, cela ne témoigne guère d’une quelconque compétence pour être maire et envisager d’unir les bonnes volontés pour le bien de tous. Encore un ego surdimensionné, digne d’une candidate parisienne, à se dégoutter de la politique dès les municipales
    Enfin, chacun s’accorde comme il peut avec le dérisoire de sa vie.
    Bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité