ActualitésGardPolitique

NÎMES Le sénateur Laurent Burgoa a rencontré les sauveteurs du boa Luna

Dans la permanence du sénateur Burgoa ce jeudi (Photo : CM)
Dans la permanence du sénateur Burgoa ce jeudi (Photo : CM)

Le mois dernier, le sauvetage du boa Luna a mis en lumière l’association SOS Reptiles. Une association menacée de disparition qu’a accepté de rencontrer le sénateur nîmois Laurent Burgoa.

Jeudi dernier, le sénateur Les Républicains du Gard Laurent Burgoa a rencontré l’association SOS Reptiles. Basée à Montpellier, la structure intervient dans trois départements : le Gard, l’Hérault et la Lozère. Le mois dernier son président, Dorian Blayac, ainsi que plusieurs bénévoles sont intervenus à Nîmes. Dans les hauts de la commune, une femelle boa s’est échappée de son terrarium. Il aura fallu quelques heures à ces passionnés de reptiles pour retrouver la fugueuse, réfugiée dans un débarras en tôle.

Ce fait divers a mis en lumière l’activité de SOS Reptiles. Une association qui exerce des missions à la demande de l’Office français de la biodiversité : « il nous appelle pour récupérer des animaux de la faune exotique entrés illégalement sur le territoire français ou qui appartenaient à des propriétaires décédés ». 

Aujourd’hui, SOS Reptiles est en danger. Cette SPA pour les animaux à sang froid n’est pas reconnue d’utilité publique : elle ne bénéficie donc d’aucune subvention publique. Sans local, les animaux sont placés chez le président de l’association Dorian Blayac. Jeudi dernier, le sénateur Laurent Burgoa s’est entretenu avec l’association SOS Reptiles. L’élu Les Républicains a proposé de regarder d’un plus près les conditions pour que la structure soit reconnue d’utilité publique. Il a également proposé d’écrire à la préfecture du Gard pour savoir si cette dernière pourrait bénéficier du fonds de relance. Dans le Gard, la SPA Les Murailles a bénéficié de 35 000€ pour créer une infirmerie pour chats.

Enfin, à la fin du mois de septembre, les sénateurs examineront une proposition de loi visant à lutter contre la maltraitante animale. Laurent Burgoa a mis en relation Dorian Blayac avec Anne Chain-Larché, rapporteuse de cette proposition. Les reptiles étant soumis au même titre que les autres animaux à des règles strictes vouées à évoluer.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité