A la uneActualitésEconomieGard

FAIT DU SOIR Relance économique : la CCI 30 organise son premier salon professionnel

(Photo Anthony Maurin).
La Chambre de Commerce et d’Industrie du Gard change sa rentrée économique (Photo Anthony Maurin).

Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Gard, Éric Giraudier, a présenté le contenu étoffé de la rentrée économique version 2021 qui sera dédiée à la relance des entreprises.

C’est bel et bien le 28 septembre prochain au Parc des Expositions de Nîmes que cette grande rentrée se fera mais avant toute chose, le président de la CCI du Gard a tenu à marquer le coup pour faire la promotion de cette nouveauté. Vous êtes un créateur d’entreprise, un cédant, un repreneur ? Vous êtes commerçant, restaurateur, ou dans une entreprise de services ou une entreprises industrielles et de services à l’entreprise ? Vous êtes concerné par cette nouveauté.

« Cela fait maintenant une dizaine d’années que la CCI fait sa rentrée économique. Nous voulons être des acteurs pour les entreprises. Nous réinventons cette rentrée, nous lui donnons une autre forme, commente Éric Giraudier, président de la CCI, qui avait déjà changé les habitude l’an dernier en organisant cette même rentrée dans la cour de l’hôtel de la chambre consulaire. Les 18 derniers mois ont accéléré les phénomènes que l’on voyait venir. Comme tout change, nous devons changer ! Cette rentrée veut et va être un salon professionnel, sur un lieu unique et un moment précis. Nous allons rassembler les acteurs privés et publics. »

Groupama, CCI et Banque Populaire du Sud s’unissent pour un nouveau salon professionnel (Photo Anthony Maurin).

Un vrai salon de professionnels à destination des repreneurs d’entreprises, des créateurs, des commerçants, des indépendants… « Chaque entreprise aura des solutions et des conseils qui lui seront adressés car nous avons choisi des thématiques importantes et transversales. Quatre parcours seront organisés en fonction du chef d’entreprise présent, ajoute Éric Giraudier. Les 13 ateliers feront quant à eux découvrir les solutions de création, de développement et de pérennisation de l’activité. En tout, une quarantaine de stands va créer l’attraction du salon. »  Quelques exemples d’ateliers ? « Le kit de survie du commerçant »,  « Google, comment évaluer et perfectionner sa stratégie de référencement naturel ? » ou encore « Qu’attendez-vous d’un jeune en 2021 ? »

Un programme dense et attractif

Au programme pour les entreprises ? Des outils, donc, pratiques pour tous les profils de chefs d’entreprises et porteurs de projets, des solutions de relance, des opportunités de développement, la présence des principaux acteurs économiques locaux et une conférence sur l’économie de l’après covid-19 par un économiste de renom, rien que ça !

Éric Giraudier (Photo Anthony Maurin).

Des thématiques choisies sur le recrutement et la main d’oeuvre, le numérique, le développement durable, la compétitivité voire l’export à l’international. Pour Jean-Philippe Dubar de la Banque Populaire du Sud, partenaire du salon, « on a mis plus d’un milliard d’euros sur la table pour les Prêts garantis par l’État (PGE) et à ce titre nous accompagnons les financements. La BPS, c’est le financement d’un porteur de projets sur trois ou quatre sur notre territoire. Nos conseillers gardois seront présents sur notre stand car le mode de consommation change alors il faut que les entreprises changent à leur tour pour avoir les deux pieds bien positionnés. Une PME sur deux est cliente de la Banque Populaire en France. »

Quantifier mieux pour une meilleure qualité des services

« Tous les acteurs sollicités ont répondu présent avec force. Ils seront tous là, c’est important pour le territoire. On a besoin de se rencontrer, de faire du réseau, de porter le développement économique affirme Éric Giraudier. La CCI joue un rôle d’assembleur, de rassembleur, c’est une première sous cette forme mais nous voulons pérenniser la chose. Nous avons eu des demandes, nous nous y adaptons pour un meilleur service. Ça sera simple, convivial, le lieu s’y prête bien. Tout ne pourra pas se faire dans l’après-midi midi mais le contact sera établi, ça ne peut qu’aider ! »

Dans un département pauvre où les entreprises se portent globalement bien selon la CCI, ce salon a une réelle importance. Deux sujet préoccupent les élus, les professionnels et les chefs d’entreprises. La main-d’œuvre et le recrutement d’un côté et les fournitures et la flambée des prix des matières premières d’un autre. Deux problèmes que tentera de parer la CCI et son salon. En quantifiant mieux, la qualité du service devrait monter en gamme.

Le Parc des Expos (Photo Archives Anthony Maurin).

Xavier Dubourg, pour Groupama, également partenaire de ce premier salon professionnel, pense que ses collaborateurs ont toute leur place dans cet exercice. « Nous sommes très bien implantés dans le Gard et nous avons une réelle expertise grâce à cela. Nous sommes au plus près des besoins de nos clients, si les entrepreneurs prennent des risques en créant, notre rôle, c’est de couvrir ces risques. Nous devons les accompagner au mieux et ce salon y contribuera. Ensemble, nous seront plus forts ! »

De Groupama, Didier Aubry avoue un « travail monumentale des banques depuis plus d’un an. Surtout sur les prêts. Nous avons offerts des mois de gratuité à nos clients qui n’avaient pas la bonne garantie. Nous apportons un conseil, nous visitons souvent nos clients pour voir leur situation… Espérons que nous soyons brillants pour cette grande journée ! »

Pour tous les goûts et tous les secteurs

À 17h, trois rendez-vous d’opportunités d’affaires dédiés à la filière industrie, BTP et services aux entreprises seront au programme. Neuf donneurs d’ordre présenteront leurs projets d’investissements à venir. Les voici : Sherco, Onet, Sequens, BRL, Calcia, Phytocontrol, CCI Gard, CC Rhony Vistre Vidourle, BPS. Un réseau d’entreprises et des rencontres interprofessionnelles qui plaira à coup sûr aux plus entreprenants.

Comme ce genre de journée est assez rare, l’impatience est de mise. « Cela fait plus d’un an que nous n’avons pas mis les pieds dans un salon… Les débuts sont prometteurs pour d’autres salons alors je suis persuadé que celui-ci va fonctionner aussi, il y a une vraie demande !« , note quant à lui Sébastien Pelisse de la BPS. Un travail de fond a été réalisé par les équipes de la CCI 30 autour des projets des donneurs d’ordre, chose très utile quand on veut stabiliser son carnet de commande et avoir un peu plus de visibilité.

« Nous sommes dans les réalités économiques des entreprises. Ça va être une très belle manifestation pour nous comme pour toutes les entreprises qui voudront y participer« , conclut le président Giraudier. À 18h30, Philippe Dessertine, économiste et essayiste, présentera sa vision de la relance et les opportunités de l’après covid. Une orientation résolument optimiste pour entrevoir de nouvelles perspectives. Un cocktail dinatoire de clôturera la session à 20h.

Inscription sur rentree-eco.fr. Retrouvez tous les ateliers avec leurs intitulés ici et tous les exposants ici

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité