Bagnols-UzèsÉducation

BAGNOLS/CÈZE L’heure de la rentrée a sonné au CFA du lycée Sainte-Marie

Les trois nouvelles promotions des BTS du CFA du lycée Sainte-Marie ont fait leur rentrée. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Lundi matin, 32 nouveaux étudiants ont fait leur rentrée au centre de formation d'apprentis (CFA) du lycée Sainte-Marie. Ils sont répartis dans trois BTS (eau, chimie et pilotage des procédés).

Ils ont été accueillis par Dominique Saget, chef d'établissement du lycée Sainte-Marie, pour qui, c'est la dernière rentrée scolaire. L'année prochaine, il passera le flambeau. Alors il souhaite que, cette fois encore, les étudiants donnent le meilleur d'eux-mêmes : "L'année dernière, on a eu 100% de réussite aux trois BTS, il n'y a pas de raison qu'on ne réussisse pas à nouveau", lance-t-il.

Pas toujours facile d'effectuer ses premiers pas en entreprise. Mais pour Dominique Saget, c'est bien là que réside le principal point de réussite pour les alternants. Il s'agit également du critère prioritaire pour sélectionner les dossiers au CFA (pas d'absentéisme injustifié, comportement en classe...). Les équipes de formation ont d'ailleurs encore quelques places en alternance à offrir à des jeunes motivés avec ce profil-là dans le BTS Métiers de l'eau.

Présent à cette rentrée, le député Anthony Cellier a souligné "la résonance particulière qu'avaient ces BTS sur le territoire". Il reprend : "Le taux d'employabilité doit frôler les 100% comme aux résultats aux examens de l'année dernière. Vous allez être au coeur du territoire et des enjeux de demain." Argument repris par Jean-Christian Rey, président de l'agglomération du Gard rhodanien, qui signale que rien qu'au niveau de sa collectivité, des offres d'emploi sont à pourvoir dans les métiers de l'eau et de l'assainissement : "Sachez que vous avez choisi des filières qui sont vraiment porteuses d'emploi et d'avenir."

L'industrie a de plus en plus de mal à attirer les jeunes

Pourtant, l'industrie a de plus en plus de mal à attirer les jeunes, comme le déplore Antonia Gomez, représentant Orano Melox : "C'est vraiment dommage car l'industrie a besoin de compétences, de bras. L'écart se creuse et pourtant, il y a de belles carrières à faire. On y vit très bien." Cette année, sept jeunes vont rejoindre les rangs d'Orano Melox en alternance.

Dominique Saget a également profité de cette rentrée pour faire part des nouveaux investissements pour les alternants. Prochaine installation : un pilote solide-liquide qui sera prêt avant Noël, ou encore une chaîne de mise en flacon identique à celles des entreprises. Le but étant que les élèves soient opérationnels en s'entraînant au CFA.

Concernant les BTS eau, un gros projet est en cours pour récupérer les eaux pluviales, les filtrer, les traiter et alimenter ensuite les toilettes : "Il suffit d'un épisode cévenol et on pourra facilement économiser quelques chasses d'eau. Ce sera déjà ça d'économisé. On veut être une vitrine auprès des autres établissements." Il n'y a pas de petits gestes, juste de grandes prises de conscience...

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité