Faits DiversGardNîmes

GARD De la prison, il se fait passer pour un commissaire de police et détrousse 80 dames

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

Il choisissait ses futures victimes sur l'annuaire et contactait les femmes qui portaient un prénom laissant penser qu'elles étaient retraitées.

Il ciblait donc les Martine, Monique ou Bernadette en se présentant comme un commissaire de police. Après les formules de politesse, il voulait vérifier que ces gentilles dames n'avaient pas été la cible d'un vilain escroc qui dilapidait leurs comptes bancaires. Il demandait des détails sur les comptes des futures victimes et parvenait parfois à se faire remettre les identifiants et codes personnels de ses proies.

Car le faux commissaire est un vrai voyou qui purgeait une peine de prison à la maison d'arrêt de Béziers au moment où il appelait de sa cellule les victimes. Il parvenait ainsi à les détrousser. Un prévenu qui comparait aujourd'hui devant le tribunal correctionnel pour les escroqueries et tentatives sur près de 80 personnes âgées.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité