ActualitésAlès-CévennesSanté

ALÈS À la pharmacie Praden, un espace de confidentialité pour les patients atteints du cancer

L'espace de confidentialité de la pharmacie Agnès Praden. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

La pharmacie Agnès Praden, à Alès, dispose d’un espace de confidentialité pour accueillir les personnes qui souffrent d’un cancer, les conseiller sur le choix de produits de soin, mais aussi leur offrir un moment d’écoute et de soutien.

Octobre rose, mois consacré à la lutte contre le cancer du sein, est l’occasion de mettre en avant des initiatives qui existent tout au long de l’année et s’adressent à tous les patients qui se battent contre la maladie. Au centre commercial Les Allemandes à Alès, la pharmacie Agnès Praden propose bien plus qu’un rayon dédié à l’oncologie. Depuis plusieurs années déjà, afin de répondre aux besoins des personnes malades, un espace de confidentialité a été aménagé au sein de la pharmacie, en collaboration avec des laboratoires comme La Roche-Posay.

Ce n’est pas grand, mais c’est largement suffisant pour découvrir toute une gamme de produits, « notamment en dermatologie qui sont parfaitement adaptés aux effets indésirables des traitements de chimiothérapie ou radiothérapie », explique Marion Miramond, docteur en pharmacie, qui a porté le projet de cet espace. « Nous avons également des prothèses mammaires et capillaires », ajoute-t-elle. Mais ce n’est pas que ça. « Ce lieu, poursuit la pharmacienne, c’est aussi de l’écoute psychologique. Les personnes peuvent parler librement, de façon plus intimiste qu’au comptoir de la pharmacie. Ce n’est pas toujours facile d’évoquer ce genre de sujet et cet espace permet vraiment de créer un lien de confiance. »

La porte de cette petite salle est toujours ouverte : chaque jour, plusieurs patients y viennent, preuve de l’utilité de l’endroit. « Il faut dire que cette crise sanitaire a aussi entraîné beaucoup de solitude face à la maladie. Notre but à nous, c’est de rendre l’offre la plus accessible et la meilleure possibles », souligne Agnès Praden. Et de soulager, ne serait-ce qu’un petit peu, ces patients dans l’épreuve.

Élodie Boschet

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité