ActualitésNîmesSociété

NÎMES L’école nationale de police fait sortir sa 260e promotion

Célébration de fin de promotion (Photo Anthony Maurin).
Les élèves défilent sous les yeux de leurs collègues et famille (Photo Anthony Maurin).

Iulia Suc, directrice de cabinet de la préfète du Gard, a présidé la cérémonie de sortie de la 260e promotion d’élèves gardiens de la paix. Le major de cette promotion est arrivé à se classer à la troisième marche de l'échelon national.

France 2 était même à Nîmes pour parler de la plus grande école de police nationale de France ! Enfin, si les équipes de télévision étaient là, c'était surtout pour parler des trois Nîmois, dont le major de promotion qui a fini avec une moyenne de 17,41/20, qui vont devenir CRS.

Célébration de fin de promotion (Photo Anthony Maurin).

Depuis septembre 1998, l'école nationale de police (ENP) de Nîmes est la plus grande de France. 82 000 m² de bâtiments sur une superficie de 37,7 hectares, plus de 2 000 places d'hébergement, 65 salles de cours, six dojos, quatre stands de tir, un gymnase, un stade, deux parcours professionnels, un amphithéâtre de 190 places, une salle de 300 places, un vaste complexe de restauration et bien évidemment une infirmerie. Ici, on forme des gardiens de la paix, mais aussi des policiers adjoints, des policiers scientifiques et des cadets de la République.

La place d'arme de l'ENP de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Cette 260e promotion a pris le nom d'un policier mort en mission, Franck Labois, percuté par une fourgon conduit par des malfaiteurs. Depuis le 8 mars et jusqu'au 8 novembre, cette promotion a vu 120 élèves (soit 22 % des effectifs nationaux) défiler dont 118 étaient vendredi sur les rangs. Parmi eux, 81 hommes et 37 femmes, d'une moyenne d'âge de 25 ans, dont le niveau d'études allait du CAP au Master. Tous seront dispatchés dans neuf départements français. "L'exemplarité et la confiance qu'on vous accordera sont indissociables", a fait remarqué Fabrice Finance, directeur de l'école à ses futurs anciens élèves.

Un public connaisseur et familier qui immortalise l'instant (Photo Anthony Maurin).

Iulia Suc a lu le discours du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin : "Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé ! Ces deux vers du premier couplet de notre hymne national illustrent parfaitement le choix que vous avez fait et le moment présent. 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires en quatre années, 11 000 véhicules de police et de gendarmerie achetés, 700 commissariats et brigades de gendarmerie construits ou rénovés et nous allons continuer. Je ne pense pas que la population soit fâchée avec sa police."

Un public plus néophyte mais tout aussi collectionneur de l'instant fort (Photo Anthony Maurin).

Et le ministre de reprendre pour expliquer le choix du nom de la promotion Franck Labois avant de poursuivre sur la formation en cours et ses changements : "Vos huit mois de formation s'achèvent, pour vous, le jour de gloire est arrivé ! Performance, dignité et sens du métier sont les trois fondements de votre formation. J'ai voulu l'allongement de votre scolarité initiale de huit à 12 mois et cela sera appliqué dès 2022. Celle des policiers adjoints passera de trois à quatre mois. Il y aura également 50 % de plus d'enseignement sur la procédure pénale."

(Photo Anthony Maurin).

Cette cérémonie lourde de sens et de symbole dans un contexte compliqué a permis aux visiteurs de venir à nouveau voir leurs proches être mis à l'honneur. Des personnes âgées venues voir leur petit-fils et prendre par la même occasion une bonne bouffée de fierté, des couples et des femmes seules ou accompagnées d'un jeune enfant... Il y a eu aussi les traditionnelles remises de médailles pour des policiers qui ont agi lors de manifestations des gilets jaunes ou qui ont reçu un coup de couteau ou qui sont tout simplement à plus de 20 années de carrière.

(Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité