ActualitésBagnols-Uzès

BAGNOLS/CÈZE L’hommage rendu aux morts de la guerre de 1870

Le tableau, qui surplombe la plaque rendant hommage aux morts de 1870, a regagné sa place à la mairie de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le tableau, qui surplombe la plaque rendant hommage aux morts de 1870, a regagné sa place à la mairie de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après avoir été déposé puis remisé dans un grenier il y a une cinquantaine d’années, un tableau célébrant les morts de la guerre franco-prussienne de 1870 a regagné sa place dans l’escalier de la mairie de Bagnols ce jeudi matin à l’occasion de la commémoration de l’armistice du 11-novembre. 

C’est comme s’il avait toujours été là. Le tableau, signé du peintre Clément Brun en 1897, épouse la forme du plafond de l’escalier de la mairie. Il faut dire qu’il a été conçu pour surplomber la plaque de marbre érigée au même moment par le biais d’une souscription sur laquelle figurent les noms des 59 morts des 16 communes du canton de Bagnols lors de la guerre de 1870. Le tableau a donc été restauré et remis à sa place. 

« Je tiens à saluer l’initiative du responsable des archives de la mairie Laurent Augé, et tout le travail réalisé pour reconstituer cette histoire », salue le maire, Jean-Yves Chapelet. De quoi évoquer la mémoire « de ces soldats dont on n’entend jamais parler, qui ont perdu la vie dans une guerre oubliée », souligne Michel Benoît, ancien gendarme, impliqué dans le projet. Une guerre oubliée qui a fait rage il y a un siècle et demi, pour laquelle de nombreux jeunes hommes de Bagnols et son canton ont été incorporés. 

139 000 soldats français seront tués et 500 000 seront faits prisonniers lors de cette guerre qui verra la France perdre l’Alsace et la Lorraine. Un échec considérable pour la France, ce qui explique que la mémoire de cette guerre ait été délaissée. D’ailleurs, Michel Benoît rappelle qu’il avait fallu attendre 1897 pour que les vétérans de 1870 soient décorés. À Bagnols, hommage leur sera rendu la même année avec cette plaque complétée par ce tableau, avant la construction et l’inauguration en 1911 du monument aux morts de la place Jean-Jaurès, déplacé depuis place Urbain-Richard.

Un drapeau de 1870 a été exposé au centre Saint-Maure de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un hommage renouvelé ce 11 novembre donc avec cette deuxième inauguration du tableau restauré, mais aussi avec l’exposition après la cérémonie d’un drapeau datant de 1870, conservé par les Anciens combattants, au centre d’art rhodanien Saint-Maur. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité