Faits DiversGardNîmes

NÎMES Elle dénonce de fausses violences conjugales et se retrouve en garde à vue

Ce dimanche à Générac (Photo : Coralie Mollaret)

Une dame devra répondre de « dénonciation calomnieuse » et sera jugée dans plusieurs mois devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Elle est aujourd’hui sous contrôle judiciaire.

Elle avait dénoncé des violences conjugales concernant son ex-compagnon. Ce dernier a été entendu, mais c’est la femme qui est poursuivie. Elle a été confondue notamment par des écoutes téléphoniques où elle se vantait auprès de proches d’avoir détruit son ancien partenaire. Elle voulait être considérée comme une victime et ainsi faciliter l’obtention de papiers qui auraient permis sa régularisation sur le territoire national. Elle a été placée en garde à vue au commissariat, avant d’être convoquée en justice.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité