ActualitésCultureNîmes

NÎMES Soprano, flûtiste et organiste pour arrêter le temps à la cathédrale

La cathédrale de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Ce samedi 20 novembre aura lieu la pause musicale spirituelle « Orgue à midi », entre 12h et 12h30 à la cathédrale de Nîmes. Celle-ci sera particulière car animée par trois artistes : la soprano lyrique Agnès Bruguerolle et la flûtiste Coralie Câtel seront accompagnées à l’orgue par Georges Gabarel.

Agnès Bruguerolle, soprano, est diplômée du conservatoire de Montpellier en piano et en chant. Elle se perfectionne, au sein de l’atelier lyrique de l’opéra de Lyon, auprès du ténor suisse Éric Tappy et de chefs de chant tels que Ruben Lifschitz ou Louis Langrée. Elle suit également des classes de maîtres : Luigi Alva, Giuseppe Di Stefano, Rita Streich (à Salzburg en Autriche). Cette formation et sa voix de soprano lyrique lui permettent d’aborder un répertoire varié, du baroque au contemporain, dans les domaines de la musique sacrée, de la mélodie et du lied, de l’opéra et du théâtre musical.

Agnès Bruguerolle participe à de nombreux concerts auprès de différents chœurs, dans la région Languedoc-Roussillon et à l’étranger : Messe en si et Messe en la de J.S.Bach, Jephté de Carissimi, Messie de Haendel, Gloria de Vivaldi, La création et les sept paroles du Christ de Haydn, Messe en ut de Beethoven, Messe en sol de Schubert, Requiem de Mozart, Requiem de Fauré, Gloria de Poulenc… Elle participe également aux concerts de musique sacrée de l’église Saint-Paul, dans le cadre des Jeudis de Nîmes, avec Georges Gabarel à l’orgue, en soliste ou dans diverses formations (duos, quatuors vocaux, avec trompette, violon, violoncelle…).

Depuis 2005, Agnès Bruguerolle se produit avec « Les solistes impromptu » dans des récitals mêlant opéra, opérette, lied et mélodie, réunis autour de thèmes variés, souvent en liaison avec les expositions du Musée des beaux-arts de Nîmes. De 1999 à 2020, Agnès Bruguerolle a enseigné le chant et l’art lyrique au sein de l’atelier vocal amateur « L’opéra des garrigues », basé à Poulx, puis Marguerittes, présentant de nombreux spectacles, constitués de larges extraits d’opéra et d’opérette, qu’elle dirige et met en scène (Carmen de Bizet, Mireille de Gounod, Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach, La Chauve-Souris de Strauss, etc…). À présent elle dispense des cours de chant et de piano à l’école de musique d’Aubais.

La cathédrale de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Coralie Mouly, flûtiste, commence quant à elle ses études de flûte traversière à l’âge de six ans au conservatoire de musique et de danse de Nîmes, dans la classe de Sabine Teulon-Lardic. De 2001 à 2003, elle obtiendra plusieurs premiers prix et récompenses, notamment en lecture à vue, orchestre, formation musicale, musique de chambre, ainsi qu’en flûte traversière et y obtiendra son D.E.M. En 2001 elle remportera le 1er prix au concours U.A.I.C.F du jeune musicien. En 2004 elle obtient également son certificat de culture musicale. Elle rentre ensuite au conservatoire de région de Marseille où elle se perfectionnera pendant deux ans. Parallèlement, elle suivra et obtiendra une troisième année de licence en musicologie à l’université Paul Valéry de Montpellier.

Passionnée par l’enseignement, elle dispensera ses premiers cours dès 2003 dans plusieurs écoles et conservatoires de musique puis pendant près de dix ans au conservatoire à rayonnement départemental du Val d’Yerres (91). Elle donnera également de nombreux concerts en France et en Europe dans diverses formations. Aujourd’hui, elle continue de jouer dans différentes formations musicales (orchestre et musique de chambre) et enseigne au conservatoire de musique et de danse de Bagnols-sur-Cèze.

L’orgue de la cathédrale de Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin).

Georges Gabarel sera l’organiste du jour. Diplômé des conservatoires de Mâcon (1er prix de Piano) et de Nîmes, a continué de se perfectionner au piano auprès de Jean Vallet et à l’orgue auprès de Georges Laval, Jacques Betoulières, puis a bénéficié de l’enseignement de Michel Chapuis, René Saorgin, Xavier Darasse, Pierre Perdigon lors de stages d’orgue. Il participe à l’orgue ou au piano à diverses formations instrumentales (quatuors à cordes, petits ensembles de solistes, flûtes, violons, violoncelle, trompettes, saxophone ou dans le continuo d’orchestres).

Georges Gabarel participe en tant qu’organiste à de nombreux concerts donnés par divers ensembles vocaux et chœurs de la région, il s’est progressivement spécialisé dans l’accompagnement à l’orgue de chanteurs lyriques solistes dans des répertoires très variés depuis la musique baroque jusqu’au XXIe siècle.

Depuis 1997, il est à l’origine de la programmation en l’église saint Paul de Nîmes, à la tribune de l’orgue Cavaillé-Coll. Il compose également, essentiellement de la musique vocale pour solistes (mélodies, duos, trios, accompagnés à l’orgue ou au piano) sur des poésies de Ronsard, Racine, la Fontaine, Verlaine, Baudelaire… et dont la délicate interprétation est confiée à l’ensemble « Musique d’Aujourd’hui », grâce au concours d’excellents chanteurs solistes soprano, mezzo-soprano, contralto, ténor… la boucle est bouclée, à vous d’aller vous inspirer de ce moment de grâce.

Entrée libre dans la limite des places disponibles et selon les normes sanitaires en vigueur. Participation aux frais si vous voulez que ces instants perdurent dans le temps. La page Facebook de l’association est à suivre ici  « orgues cathédrale Nîmes« .

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité