ActualitésNîmesNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Pascal Plancque : « Le carton rouge est vraiment hallucinant »

Fomba et Nîmes s'en sortent bien (©PHOTOPQR/LA PROVENCE/FRANCK PENNANT)

Ce samedi au stade de Lattre-de-Tassigny, le Nîmes Olympique (L2) affrontait Aubagne (N2) pour le compte du 8e tour de la Coupe de France. Pour les Crocos, cette rencontre est l'occasion d'enchainer une 4e victoire consécutive et d'accéder aux 32es de finale avec la possibilité d'affronter une formation de Ligue 1. Après un match laborieux, la qualification est au bout (2-2 ; 3-4 aux t.a.b.). 

Les Crocos débutent idéalement. Depuis son camp, Eliasson déborde côté gauche et sert Ponceau à l'entrée de la surface. Repositionné ailier, ce dernier s'infiltre dans l'espace étrangement ouvert et trompe Kouakbi (0-1, 3e). Bien dans la partie, les Crocos ne capitalisent pas sur leur bon début de match. Pire, Burner se fait surprendre par un faux rebond sur un dégagement apparement anodin. Benbachir élimine Cubas et fixe Dias pour décaler tranquillement Benarbia qui n'a plus qu'à pousser au fond (1-1, 15e).

Pratiquement dans la foulée, Gazzaoui délivre un bon centre pour Mendy qui double la mise (2-1, 17e). Les Nîmois sont au plus mal, et ce même Mendy est proche du but du break sur une nouvelle tête captée par Dias. Au bord de la rupture, les Crocos égalisent sur une action en trois passes. Burner lance Ponceau côté droit qui remet pour Benrahou. Le meneur de jeu gardois s'infiltre plein axe et trompe Kouakbi d'une frappe puissante (2-2, 39e).

Une séance de tirs au but rocambolesque

La seconde période débute mal pour Nîmes qui perd Sainte-Luce sur un carton rouge sévère pour un tacle mal maitrisé sur Benarbia (49e). Paradoxalement, les Crocos se créent alors leurs meilleures occasions du match. Sur un corner de Benrahou, Kouakbi réalise un superbe double arrêt face à la tête smashée de Ueda et la reprise en bout de course d'Ómarsson.

La fin de match est plus compliquée. Sur un terrain difficile, les hommes de Pascal Plancque peinent à se dégager face aux nombreux assauts Aubagnais. Si Aribi oblige Kouakbi a un nouvel arrêt dans le dernier quart d'heure, les Nîmois peuvent s'estimer heureux de voir le tir de Benarbia échouer sur le poteau. Après un score de parité équitable, les deux équipes doivent se départager aux tirs au but.

La séance démarre idéalement pour les Nîmois. Aubagne manque deux de ses trois premières tentatives, tandis qu'Aribi, Fomba et Eliasson sont impeccables. Mais par trois fois, Paquiez, Benrahou puis Cubas manquent des ballons de qualification. Il faut un énième arrêt de Dias et une frappe en force de Guessoum pour enfin libérer le banc nîmois. La qualification est laborieuse mais se savoure.

D'Aubagne, Boris Boutet

8e tour de Coupe de France. Stade de Lattre-de-Tassigny. Spectateurs : 900 environ. FC Aubagne 2-2 (3-4 aux t.a.b) Nîmes Olympique (mi-temps : 2-2 ). Arbitre : M.Petit. Buts pour Nîmes : Ponceau (3e), Benrahou (39e). Buts pour Aubagne : Benarbia (15e), Mendy (17e) Exclusion à Nîmes : Sainte-Luce (49e)

Aubagne : Kouakbi - Gazzaoui, Bellay, Dubois, Assoumou - Galley, Benbachir, Elfaquir, Oseï - Benarbia, Mendy. Entrés en jeu : Goguey, Orsattoni, Soumah. Entraîneur : Éric Rech. 

Nîmes : Dias- Burner (Paquiez 90e), Ueda, Guessoum, Sainte-Luce - Cubas, Fomba (cap.) - Ponceau (Delpech, 67e), Benrahou, Eliasson - Ómarsson (Aribi, 74e)

Découvrez les réactions de l'entraîneur Pascal Plancque et de Yassine Benrahou après cette qualification :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité