ActualitésGardJustice

UCHAUD Un an avec sursis pour le cultivateur de courgettes et de cannabis

Photo d'illustration D.R/
Photo d’illustration D.R/

Après la découverte par les gendarmes d’un kilo de cannabis dans son domicile d’Uchaud, dimanche soir, le cultivateur écope d’un an de détention et d’une amende, ce mardi au tribunal de Nîmes.

Venus à l’origine pour une perquisition en lien avec des faits de recel, les gendarmes ont la surprise de découvrir plus d’un kilo d’herbe de cannabis réparti dans huit bocaux cachés dans la chambre du frère du suspect, dimanche 13 mars. Deux jours plus tard, en comparution immédiate, le maraîcher n’en mène pas large : « Cela vient des plants que j’ai fait pousser pour arrondir mes fins de moi, déballe-t-il, immédiatement. C’était pour arrondir mes fins de mois, offrir quelques jouets et des chaussures neuves à mon fils et partir en vacances. »

Une histoire légèrement exagérée, selon le président du tribunal : « En tant que maraîcher, vous déclarez toucher environ 2 000 euros par mois, pointe Jean-Michel Perez. Vous dites que vous avez besoin d’argent, mais on a retrouvé sur vous un téléphone Iphone 11 d’une valeur de près de 900 euros… »

« Le cannabis, vous le plantiez avec les courgettes ? »

Le quadragénaire explique que ses revenus fluctuent beaucoup en fonction des prix du marché. Il exploite, seul, environ trois hectares de courgettes. « Et le cannabis, vous le plantiez avec les courgettes ? », s’inquiète le juge. « Non, à un endroit à l’écart », le rassure l’exploitant. Outre, ses légumes, ses plants de cannabis lui ont pas mal rapporté depuis trois ans, « environ 200 grammes la première année, puis 3 kilos la deuxième, même si j’en ai perdu avec l’humidité, et un peu plus d’un kilo la troisième », égrène le père de famille.

Inconnu des services de police, le cultivateur repentant est condamné à 12 mois avec sursis et une amende de 1 500 euros.

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité