ActualitésEconomie

MARGUERITTES Des outils neufs offerts à quatre artisans après l’incendie de leur bâtiment

Un incendie a ravagé le hangar de quatre artisans (Photo FFB)
Un de ses artisans avec les membres de la FFB (Photo FFB)
Après l’incendie de leur hangar, quatre artisans situés à Marguerittes ont vu tout leur matériel partir en fumée. Deux mois plus tard, ils ont pu compter sur la solidarité de plusieurs commerçants amorcée par la Fédération Française du Bâtiment (FFB) pour se voir offrir des outils neufs. 
Le 22 janvier dernier, la zone artisanale de Marguerittes connaissait une agitation anormale pour un samedi matin. Les pompiers étaient appelés pour un feu violent dans un entrepôt ravagé par l’incendie. Deux mois après, les hangars, de ce qu’il en reste, sont vides et il a fallu reloger provisoirement ces quatre entreprises. La mairie a mis à leur disposition les locaux d’une ancienne école. Sur place, l’odeur est encore forte et les stigmates de l’incendie sont encore bien présents.
Samedi dernier, ces quatre artisans ont mis de côté pour un petit moment les tracasseries d’expertises, de contre-expertises pour recevoir des mains d’Olivier Polge, secrétaire général et de David Gallo, administrateur de la FFB du GARD et également vice-président de la CMA du Gard du matériel de chantier neuf en partenariat avec les équipes de Bianucci Matériaux.

« La famille du BTP se retrouve toujours quand un drame touche les collègues »

« De nombreux adhérents de la Fédération nous ont appelé pour voir comment ils pouvaient faire pour aider leurs collègues. Cette mobilisation a permis de collecter des fonds. Symboliquement, nous avons préféré offrir de l’outillage neuf. Nos adhérents nous ont fait part chacun de leurs besoins et ils sont différents puisqu’ils représentent à eux quatre professions : plaquiste, maçon, électricien et peintre », précise le secrétaire général de la FFB Olivier Polge.
Pour David Gallo, cette solidarité lui tient à coeur. Cet artisan a lui aussi tout perdu dans un incendie, il y a une dizaine d’années : « C‘est une évidence. La famille du BTP se retrouve toujours quand un drame touche les collègues et aujourd’hui c’est notre Fédération qui est aux commandes ». La Chambre des métiers et de l’artisanat devrait aussi apporter son soutien dans cette épreuve, « ils nous ont appelé pour nous dire que l’on aurait droit à une aide financière exceptionnelle », conclut le plaquiste Laurent Trentini.
Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité