ActualitésNîmesSantéSociété

NÎMES Le centre Carémeau Vision monte en régime

Le chef du service ophtalmologie du CHU et du centre Carémeau Vision, Luc Jeanjean (Photo : PH)
Le chef du service ophtalmologie du CHU et du centre Carémeau Vision, Luc Jeanjean (Photo : PH)

Ouvert depuis le mois de septembre 2021, la nouvelle aile du CHU de Nîmes dédiée à la santé visuelle (changement de lunette, vérification du fond de l’œil, baisse de vision, détection de la cataracte, tension oculaire, etc.) est en train d’approcher de sa vitesse de croisière.

« Alors que nous venons d’ouvrir, il y a une quinzaine de jours, une deuxième ligne de consultation ophtalmologique, dans ce nouveau service dédié aux problèmes ophtalmologique simple, nous recevons quotidiennement entre 40 et 45 patients, sur un objectif, à terme, d’une soixantaine par jour, soit 10 000 patients par an », se félicite le docteur Luc Jeanjean, qui dirige le centre Carémeau Vision ainsi que le service d’ophtalmologie spécialisé du CHU.

Un rendez-vous ophtalmo en moins d’une semaine

Avec la mise en place d’un système de prise de rendez-vous en ligne, directement sur le site de l’hôpital, ce nouveau service se montre également très accessible, alors que les délais de consultation de ville oscillent actuellement entre plusieurs semaines et plusieurs mois… « Nos délais pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologue de secteur 1, c’est-à-dire, sans dépassement d’honoraires, sont d’une semaine maximum », ajoute le spécialiste. Il offre en outre un accompagnement global : vous pouvez venir pour un changement de lunette basique, faire dépister une pathologie, et, si besoin, être orienté très rapidement par notre service spécialisé pour des interventions de prévention des maladies rétinienne, de la chirurgie réfractive ou de la cataracte, par exemple. »

D’un investissement d’environ 500 000 euros, le centre Carémeau Vision a nécessité le recrutement de deux opticiens et deux médecins et de plusieurs équipements de pointe, comme un nouveau topographe cornéen, notamment, qui a permis à l’établissement de relancer son activité de chirurgie réfractive, disparue depuis 2014.

Pierre Havez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité