ActualitésEconomieNîmesUSAM

NÎMES David Tebib : coiffeur d’un jour pour promouvoir l’artisanat

David Tebib avec le coiffeur Camille Sammut (Photo Corentin Corger)
David Tebib a d’abord effectué un shampooing (Photo Corentin Corger)

Cette semaine la Chambre de métiers et d’artisanat du Gard a demandé à des personnalités locales de devenir coiffeur, boucher, pâtissier ou prothésiste le temps de quelques heures afin de promouvoir l’artisanat gardois. 

On se rappelle de l’émission « Vis ma vie » où une personnalité partageait le quotidien d’un inconnu actif. Dans le cadre de la semaine nationale de l’artisanat, c’est ce qu’il s’est passé localement cette semaine à l’initiative de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Gard. Le but était de faire découvrir le savoir-faire d’un artisan en immergeant une personnalité dans son entreprise quelques heures. Une façon originale et ludique de découvrir le secteur de l’artisanat et de promouvoir des entreprises gardoises.

Ainsi, Thomas Ferro Villechaize, journaliste sportif à beIN Sports, a joué les apprentis bouchers à la Ferme du Cantal à Nîmes, le rappeur Kreo TPA a découvert le métier de prothésiste dentaire, Rani Assaf, président du Nîmes Olympique, a enfilé le costume de réparateur de Cycles chez Passieu le temps de quelques heures. Pour terminer la semaine vendredi, les rugbymen Rémy Pichard et Romane Ménager ont revêtu le tablier de pâtissier chez Léa Chiari et David Tebib, président de l’USAM, est devenu coiffeur le temps d’une après-midi.

Accueilli par Camille Sammut, petit-fils et fils de coiffeur, au salon « L’Adresse Coiffure », le chef d’entreprise a accepté de se prêter au jeu lorsqu’on lui a proposé cette initiative. « Ça me tient à coeur de donner un coup de pouce à l’artisanat. Il y a une telle passion, un tel savoir-faire professionnel. On retrouve les mêmes valeurs que dans le sport : le travail et l’abnégation », commente le président de la Green team qui vient de se qualifier pour une Coupe d’Europe pour la quatrième saison consécutive.

Cette semaine a donc permis de mettre un coup de projecteur sur l’artisanat et la CMA 30 souhaite réitérer ce dispositif tout au long de l’année. « Avant on avait une communication plus institutionnelle, aujourd’hui on fait dans la proximité », explique le président Xavier Perret qui a succédé à Henry Brin. Dans cette chambre consulaire, ce sont au total près de 250 métiers qui sont représentés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité