A la uneActualitésAlès-CévennesGardPolitique

LÉGISLATIVES Pierre Meurin (RN) confortablement élu sur la 4e circonscription

Pierre Meurin, le nouveau député de la 4e circonscription, échange quelques mots avec Arnaud Bord quelques minutes après le résultat du second tour des élections législatives. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Pierre Meurin, le nouveau député de la 4e circonscription, échange quelques mots avec Arnaud Bord après le résultat du second tour des élections législatives. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce dimanche 19 juin, au soir du second tour des élections législatives, c’est le candidat du Rassemblement national, Pierre Meurin, qui remporte l’élection avec 54,49 % des suffrages. 

C’est avec la mine défaite que le candidat de l’union de la Gauche, Arnaud Bord, arrive sur le parvis de l’hôtel de ville d’Alès. Il est 20h. Sur place, une vingtaine de sympathisants et amis applaudissent le candidat défait de la Nupes. Un peu plus loin, discret et pas triomphaliste, Pierre Meurin, son adversaire du Rassemblement national, scrute son téléphone. Au fil des minutes, les résultats tombent sur son écran. Ils sont extrêmement positifs pour lui et les autres candidats de son parti. Mais le nouveau député ne fanfaronne pas. Il s’approche de son adversaire et échange quelques mots : « Ça m’a fait plaisir d’avoir un adversaire comme vous. C’était fair-play« , lance Pierre Meurin. Arnaud Bord baisse la tête. « Je reviendrai« , promet-il.

Un « Mélenchon bashing » ?

L’analyse des scores dans les différents bureaux de vote se fera dans un deuxième temps, mais Arnaud Bord n’a incontestablement pas récupéré suffisamment de voix auprès des électeurs de la majorité présidentielle, incarnée au premier tour par le maire de Saint-Privat-des-Vieux, Philippe Ribot. Au micro de l’émission Bonsoir le Gard, Arnaud Bord accuse le coup : « Les citoyens ont fait un choix net. Le « Mélenchon bashing » au niveau national a fonctionné, sur le département aussi. C’est dur ce soir, mais je repartirai demain au combat. Je retournerai au travail comme tout un chacun, parce que je ne suis pas un professionnel de la vie politique. Nos idées ne sont pas mortes, il faut travailler dur. »

« Nos idées progressent », se félicite Pierre Meurin

Dans le détail des chiffres, l’abstention lors de ce deuxième tour est quasiment identique à celle du premier tour (51,42 % ce dimanche soir contre 51,47 % dimanche dernier). En termes de voix, Pierre Meurin récolte 22 289 voix (soit 54,49 %), Arnaud Bord 18 614 (soit 45,51 %). Une avance confortable que commente le nouveau député, toujours au micro de Bonsoir le Gard : « Il s’est passé quelque chose lors de cette campagne. J’ai fait un gros travail de remobilisation et j’ai apporté une touche personnelle. En réalité les électeurs ont compris les enjeux après cinq ans de mandat d’Emmanuel Macron et les dangers d’une extrême-Gauche radicale. Nos idées avancent, nos idées progressent. » Et à une vitesse qui a surpris beaucoup de monde.

Tony Duret

 

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité