Alès-CévennesSports Gard

L’IMAGE À deux ans des Jeux de Paris, les écoliers alésiens célèbrent l’olympisme

Plus de 200 écoliers de la ville d’Alès ont participé à la Journée nationale de l’olympisme. (Photo Corentin Migoule)

À deux ans des Jeux Olympiques 2024 de Paris qui rendent fier et impatient tout un pays, la ville d’Alès, labellisée « Terre de jeux » depuis 2019, a célébré la Journée nationale de l’olympisme. Onze classes d’écoles primaires ont ainsi participé à des ateliers sportifs encadrés par les associations sportives du territoire.

764. C’est le nombre de jours nous séparant du début des tant attendus Jeux Olympiques 2024 de Paris. Labellisée « Terre de jeux » depuis le mois de décembre 2019 (relire ici), la ville d’Alès n’a pas manqué à son devoir en prenant part à la Journée de l’olympisme, célébrée chaque 23 juin partout dans le monde, date à laquelle le baron Pierre de Coubertin, en 1893, avait réuni les acteurs du sport mondial avec la ferme intention de faire renaître les Jeux Olympiques (pari réussi).

L’événement repose depuis 1987 sur trois piliers que sont « bouger », « apprendre » et « découvrir », lesquels ont été apprivoisés par plus de 200 élèves issus de onze classes d’écoles primaires de la ville d’Alès. Depuis ce matin et jusqu’à 16h45, ces derniers participent à des ateliers sportifs encadrés par les associations sportives du territoire et les éducateurs du service des sports, établis sur la pelouse du stade Pierre-Pibarot qui s’apprête à être rénovée.

Sous un ciel menaçant, Christophe Rivenq s’essaie au lancer de vortex. (Photo Corentin Migoule)

Tôt dans la matinée, le premier adjoint de la ville d’Alès, Christophe Rivenq, accompagné de Marie-Claude Albaladejo, adjointe aux Sports, a brièvement saisi le micro pour s’adresser directement aux enfants : « C’est bien de faire du sport. Le sport c’est l’équilibre, la santé et la fraternité ! Nous avons décidé d’être partenaire des Jeux de Paris 2024. Ça sera un grand moment de sport et de fête pour Alès ! » Avant quoi, le président d’Alès Agglomération avait tombé la veste pour s’essayer à la quasi-totalité des activités sportives proposées ce jour, dont le lancer de vortex (notre photo), dérivé du javelot.

Impatients d’en découdre, bien que cette journée ne revêtait aucun enjeu sportif, les écoliers alésiens ont défilé sur la pelouse du stade Pibarot, munis d’une pancarte personnalisée à l’effigie de leur école respective. Des sports collectifs traditionnels tels que le football, avec l’atelier de l’OAC ou encore celui du Rugby club cévenol, en passant par l’athlétisme (ACAA), l’escrime (Alès escrime) et la boxe (Full contact cévenol), les bambins se sont dépensés sans compter en se dépassant tels des futurs champions. Ils ont aussi découvert le spikeball en deux contre deux grâce à l’engagement des étudiants de l’IMT Mines Alès, lesquels ont remporté leur 36e (sur 46) Cartel des mines – les JO des ingénieurs – en avril dernier à Saint-Étienne. Une belle fête du sport, là aussi !

Corentin Migoule

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité