ActualitésCultureÉducationNîmes

NÎMES Près de 200 élèves sur scène pour célébrer les 180 ans de l’institution Saint-Stanislas

Les élèves de l'institution Saint-Stanislas de Nîmes ont joué Roméo et Juliette, le 21 juin dernier, à Paloma. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

En même temps que l’équipe de Paloma organisait une conférence de presse pour les 10 ans de la scène de musiques actuelles de la région nîmoise, l’institution Saint-Stanislas célébrait ses 180 ans dans la grande salle.

Près de 200 élèves étaient réunis sur scène pour jouer la tragédie de William Shakespeare, Roméo et Juliette, et célébrer les 180 ans de l’institution Saint-Stanislas de Nîmes. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

La comédie musicale Roméo et Juliette, présentée par les élèves de Saint-Stanislas à Nîmes affichait complet. C’était le 21 juin, à 20h30 dans la grande salle de la Smac Paloma. Quelques heures avant, Sophie Auphan, cheffe d’établissement, était tous azimuts. Dans les coulisses, près de 200 élèves se préparaient, les filles d’un côté, les garçons de l’autre, à entrer sur scène d’abord pour la répétition générale.

150 élèves de 6e et 5e de l’institution Saint-Stanislas de Nîmes ont formé la chorale de la comédie musicale. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

150 élèves de 6e et 5e ont foulé les planches pour former la chorale accompagnée par la pianiste virtuose, professeure de musique et coordinatrice de ce projet, Angélique Bonnet. « Elle est à l’initiative de la venue de Natacha Saint-Pier en 2018 et de la comédie musicale le Roi soleil que nos élèves ont joué l’année dernière« , se souvient Sophie Auphan.

Les danseuses pour le corps de ballet. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Autour de cette chorale qui a repris les plus grands tubes du spectacle signé Gérard Presgurvic, des musiciens donc mais aussi des danseuses pour le corps de ballet ainsi que des comédiens. Ces derniers, des élèves de 4e encadrés par Magali Pacreux, professeure de théâtre, ont repris avec beaucoup de talent le texte de la tragédie de William Shakespeare.

En toile de fond, des images et des séquences réalisées par des 3e aidés par leur professeure de cinéma, Océane Bruey. Les lycéens de la section ST2S et Marie Lutaud, se sont également joints à la fête pour interpréter la dernière chanson du spectacle, Roméo kiffe Juliette de Grand Corps Malade, en langue des signes. Soit près de 200 élèves réunis sur scène.

Lors de la performance de l’artiste plasticienne, Liska Llorca. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

« Et parce que c’est une année exceptionnelle, j’ai fait la surprise à l’ensemble de l’équipe pédagogique, aux élèves et à tous les spectateurs, d’associer une artiste plasticienne qui réalisera une performance tout au long du spectacle« , ajoute la cheffe d’établissement. Il s’agissait d’une fresque improvisée signée de Liska Llorca venue tout spécialement de Saumur dans le Maine-et-Loire.

Effectivement, il s’agissait bien d’une année exceptionnelle puisqu’à l’occasion de ce spectacle de fin d’année, l’assemblée, composée de près de 1 000 spectateurs, a célébré les 180 ans de l’institution Saint-Stanislas de Nîmes. Un établissement en perpétuelle évolution, « qui prône l’ouverture à l’autre, à la fraternité. » L’accueil de 52 enfants ukrainiens au mois d’avril dernier, n’en est qu’un infime exemple.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité