ActualitésCultureGardNîmes

FAIT DU SOIR À Nîmes, clap de fin dans la joie pour le Vaisseau 3008

Au Vaisseau 3008 hier soir, une grande fête a été donnée jusque tard dans la nuit afin de célébrer presque deux ans de résidence artistique alternative (Photo Yannick Pons)

Lieu éphémère de résidence et d’événements alternatifs, le Vaisseau 3008 a fermé définitivement ses portes hier soir après presque deux ans de liberté artistique. L’association nîmoise Le Spot, tête de pont du projet, a rendu les clés du navire de 3 800 m2, situé entre le Prolé et la Placette, qui cèdera la place à un complexe d’une soixantaine de logements et parkings.

Au Vaisseau 3008 hier soir, une grande fête a été donnée jusque tard dans la nuit afin de célébrer presque deux ans de résidence artistique alternative. Fanfare, concert, défilé, tatoos… Une véritable fiesta du mercredi soir. Issu d’un projet mis en place très rapidement pendant la période du deuxième confinement, l’embarcation n’avait rien du « Radeau de la méduse », bien au contraire. Un acteur privé, propriétaire du bâtiment a eu cette idée avec Le Spot pour éviter de payer des frais de gardiennage. Les artistes et artisans ont pris place dans ce lieu pendant le deuxième confinement pour y partager une expérience généreuse et éclatante.

Au Vaisseau 3008 hier soir, une grande fête a été donnée autour de la danse (Photo Yannick Pons)

Ils ont vécu une véritable vie de confinement ensemble tout en sachant que le temps qui s’écoule était une donnée essentielle de la combinaison. Ce qui a favorisé la fertilité de cette saison culturelle éphémère. De nombreux événements ont été créés autour de l’art alternatif et de l’artisanat sous toutes ses formes. Il y avait même une brasserie qui faisait de la bonne mousse et un comptoir de bar pour la servir.

Un endroit où tout le monde pouvait se retrouver

Hier, c’était la der des der. Elle a été célébrée avec tout ce que les artistes ont voulu défendre : la pluralité des personnes, la liberté et la créativité. Ils savaient que cela n’allait durer qu’un certain nombre de mois, que ce serait très court et donc cela a clairement accéléré la créativité et les actions.

Au Vaisseau 3008 hier soir, le lieu a présenté un défilé de vêtements africains créés par Aïda. ici le modèle Virginie (Photo Yannick Pons)

C’était un véritable écosystème qui fonctionnait bien. Un lieu où artisans et artistes se connectaient afin de monter des projets ensemble, en lien étroit avec le quartier de la placette, et notamment avec le comité de quartier avec lequel il y avait des ponts.

Au Vaisseau 3008 hier soir, une grande fête a été donnée. Aïda a présenté ses créations vestimentaires (Photo Yannick Pons)

« C’est une formidable aventure, unique dans la région. Cette urbanisation transitoire est la preuve que l’on peut utiliser de façon éphémère des locaux destinés plus tard à d’autres desseins, indique Vincent Bouget, secrétaire départemental du Parti communiste français. Ce moment était à la fois beau et triste car il faut recommencer. Je déplore que la ville ne se saisisse pas ce sujet qui relève de l’économie locale mais aussi de la culture. » Le Spot recherche toujours des lieux afin de les intégrer et les faire vivre au sein de leur quartier. Le Vaisseau est mort, vive le Vaisseau !

Yannick Pons

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité