Alès-CévennesCulture

SAINT-CHRISTOL-LEZ-ALÈS Des lyricistes du rap français portent le festival « L’autre nuit »

Le rappeur Kacem Wapalek tête d'affiche de la troisième édition du festival "L'autre nuit". (Photo Nicolas Doubre / DR)
Le rappeur Kacem Wapalek tête d’affiche de la troisième édition du festival « L’autre nuit ». (Photo Nicolas Doubre / DR)

Dans le cadre de ses « Festiv’été », la municipalité saint-christolenne a concocté 34 jours d’animations à ses administrés (relire ici). Au cœur de l’été, le vendredi 22 juillet, le troisième round du festival « L’autre nuit » fera la part belle à des lyricistes engagés du rap français.

La place du Millénaire de Saint-Christol-lez-Alès va vibrer jusqu’au bout de la nuit. Telle est la promesse des organisateurs du festival L’autre nuit – volume 3 -, créé en 2015 à l’occasion de la venue du rappeur héraultais Demi Portion. Aux manettes de l’événement, le très éclectique Rudy Monier, adjoint à la Culture, n’est pas peu fier de proposer aux habitants d’Alès Agglo et aux éventuels nombreux touristes une « nouvelle plongée dans l’univers hip-hop pour plus de quatre heures de concert ».

Celle-ci aura lieu le vendredi 22 juillet prochain, à partir de 20h30. Et, selon les mots du dernier nommé, L’autre nuit se profile comme un festival de rap « éveillé », porté par des « lyricistes engagés » et des artistes « phares » de la scène indépendante. Prometteur ! À commencer, dès 20h30, par la prestation du groupe Minuit 4, lequel réunit deux fratries, Velours et Joco d’un coté, deux frères à la plume riche et tranchante, et Ether, Ethane de l’autre, frère et sœur qui font rimer à la perfection acidité et fragilité en mélangeant avec subtilité le hip-hop et le jazz, la trap et l’électro.

Kacem Wapalek en guise de bouquet final

À 21h, Salah et Le Leww, deux amis de longue date ayant grandi à Saint-Christol-lez-Alès, joueront à domicile et auront à cœur d’enflammer le public de la place du Millénaire. Alternant entre rap et chant, le duo explore plusieurs sonorités, allant du boom-bap à la très en vogue drill en passant par des balades aux accents orientaux. Une demi-heure plus tard, le Provençal Raoul leur succèdera au « mic ». Signé sur le label Jardins noirs, celui qui a sorti son premier EP l’an dernier, et envoyé le single Cendrier plusieurs semaines durant dans la prestigieuse playlist « Lyricistes » de Spotify, livrera son tout premier album au cours de l’année 2022.

À partir de 22h15, Deadi, rappeur originaire de Poissy, mettra à profit ses qualités de freestyleur tout en faisant (re)découvrir son album Tout va. « Véritable performeur scénique à la diction incroyable, son passage ne sera à manquer sous aucun prétexte », prévient Rudy Monier. Il précèdera sur scène le Toulousain Melan, « figure emblématique du rap indépendant », lequel arpente depuis dix ans les scènes françaises. Une longévité qu’il doit en partie à la réussite de son dernier album baptisé Angle Mort, ainsi qu’à la finesse d’une écriture portée par un flow « combatif et précis ».

Enfin, à partir de 23h15, Kacem Wapalek, que Rudy Monier qualifie de « Georges Brassens en baggy », se saisira du micro pour clôturer cette soirée hip-hop. Performeur scénique, lyriciste à la plume incisive, connu pour ses figures de styles et ses allitérations, le rappeur qui avait subjugué le public de la Maison de l’eau d’Allègre-les-Fumades l’an dernier devrait en faire autant avec celui de la place du Millénaire. Cerise sur la gâteau, comme la majorité des animations proposées par la municipalité de la deuxième ville d’Alès Agglo, le concert est totalement gratuit.

Corentin Migoule

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité