A la uneActualitésBagnols-UzèsEnvironnement

GARD La bactérie Xylella fastidiosa détectée pour la première fois dans le département

La présence de la bactérie Xylella fastidiosa a été détectée pour la première fois en France, en octobre 2015, en Corse du Sud et dans la région Provence-Alpes Côte d'Azur. En Occitanie elle a été Identifiée depuis septembre 2020 dans l’Aude, et plus récemment dans le Gard. (photo Préfecture du Gard)
La présence de la bactérie Xylella fastidiosa a été détectée pour la première fois en France, en octobre 2015, en Corse du Sud et dans la région Provence-Alpes Côte d’Azur. En Occitanie elle a été Identifiée depuis septembre 2020 dans l’Aude, et plus récemment dans le Gard. (photo Préfecture du Gard)

Sans danger pour l’homme et les animaux, la bactérie Xylella fastidiosa peut contaminer environ 300 espèces végétales. Elle empêche la plante de s’alimenter ce qui peut entraîner son dessèchement, voire sa mort. Présente en France depuis octobre 2015, la bactérie a été identifiée depuis septembre 2020 dans l’Aude et plus récemment dans le Gard. 

Elle a été détectée pour la première fois dans le département en novembre 2021, au cours de la surveillance officielle déployée à l’échelle régionale par les services régionaux chargés de la protection des végétaux du ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire. Plus de 8 400 échantillons de végétaux ont été prélevés entre septembre 2020 et mai 2022. 

Deux faux-genêts d’Espagne (Spartium junceum) ont été contaminés sur une aire d’autoroute de l’A9 à Tavel. Comme l’impose la décision européenne, les plants ont ainsi été arrachés et brûlés en décembre 2021, ainsi que d’autres végétaux sensibles à la bactérie (sous-espèces multiplex) présents dans un rayon de 50 mètres. En effet, ces sous-espèces multiplex peuvent contaminer de nombreuses espèces ornementales, des arbres fruitiers (fruits à noyaux, oliviers), les chênes, la luzerne… 

Dans le Gard, une zone de 2,5 km autour de la zone détectée infectée a été délimitée et fait l’objet de mesures de surveillance renforcée notamment sur les espèces végétales sensibles. Elle s’étend sur 2 064 ha sur trois autres communes en plus de Tavel (Lirac, Pujaut et Rochefort-du-Gard).

Mais comment se traduit une contamination à la Xylella fastidiosa ? À vrai dire, les symptômes liés à ce phénomène sont peu spécifiques et rendent difficiles son identification. Ils peuvent prendre la forme de flétrissements, de brûlures foliaires… Ils varient selon le végétal concerné et la sous-espèce de la bactérie. Si vous observez des symptômes évocateurs sur des végétaux, vous pouvez vous rendre sur le site de la DRAAF Occitanie où différentes illustrations sont disponibles et où est proposé un formulaire de signalement dédiéAujourd’hui, l’objectif est d’éradiquer la bactérie, qui présente une menace pour de nombreuses espèces ornementales ou des filières de production agricole.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité