ActualitésBagnols-UzèsPolitique

BAGNOLS/CÈZE Thierry Vincent, élu d’opposition : « Je ne pensais pas porter un regard aussi grave sur cette ville »

Thierry Vincent, élu d'opposition "Alliance citoyenne" à Bagnols-sur-Cèze. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Thierry Vincent, élu d’opposition « Alliance citoyenne » à Bagnols-sur-Cèze. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Depuis quelques semaines, l’élu d’opposition bagnolais, Thierry Vincent, est dans le viseur de plusieurs de ses anciens colistiers. La faute à une procuration de vote donnée à un élu de l’autre côté de l’échiquier politique. Audrey Blancher, qui siégeait à ses côtés au conseil municipal, s’est dissociée de son groupe « Alliance citoyenne » et Jérôme Jackel qui était n°3 de sa liste a récemment demandé sa démission. En cette rentrée, Thierry Vincent veut passer au-dessus de ce « pseudo-affrontement » et « parler des vrais problèmes à Bagnols« . 

« Deux années après l’élection, je ne pensais pas porter un regard aussi grave sur cette ville« , indique Thierry Vincent. Ce dernier pointe : « Malgré les annonces faites, les gens constatent une régression. Si on balaie toute la grille analytique de la commune, rien n’est satisfaisant. » Côté circulation, l’opposant décrit « une ville bloquée tous les soirs, avec un rond-point à Bourg-Neuf qui ne sert à rien et qui n’a pas résolu les problèmes de vitesse sur Paul-Langevin« . Il regrette également la fermeture définitive du passage sous-voie à côté de la gare SNCF aux automobilistes : « Les habitants de Carmignan doivent apprécier et les autres sont obligés de prendre des voies parallèles ce qui augmente la dangerosité. »

Thierry Vincent s’interroge également sur la démolition prochaine d’une partie de la barre Carcaixent et de la tour G2 : « Embarqués dans les promesses de l’ANRU, ils (l’équipe majoritaire, NDLR) ne s’interrogent pas s’il faut réhabiliter ou pas. Et comment on remplace tous ces logements détruits ? Combien d’hectares seront nécessaires ? Qui dit emprise foncière, dit imperméabilisation des sols ? » Sur le pan culturel, l’élu d’Alliance citoyenne déplore « le plantage du festival de reggae, les tracasseries avec la Moba, le projet de musée qui ne verra pas le jour ou encore le musée archéologique fermé depuis plus de deux ans. »

« On peut vraiment s’assoir sur 250 emplois ici ? »

Sur la dimension environnementale, Thierry Vincent préconise la création d’une charte environnementale pour limiter les débroussaillages abusifs. Il est aussi outré par la révision allégée du PLU (Plan local d’urbanisme) mentionnant de « réduire espaces boisés classés » à l’heure où « les écosystèmes sont menacés« . Il décerne son pompon à la gestion du projet Gifi de L’Ardoise qui « patauge« . « On peut vraiment s’assoir sur 250 emplois ici ? La ville de Bagnols serait une des premières à en bénéficier. S’il n’y a pas de développement économique, il n’y a pas de pouvoir d’achat et il n’y a d’achats dans les commerces« , raisonne-t-il. Il craint que la réouverture de la ligne TER rive droite du Rhône incite surtout les habitants du Gard rhodanien « à quitter la ville de Bagnols« .

Alors quelles solutions Thierry Vincent aurait-il à apporter ? « Relancer une politique d’Agglomération offensive sur l’implantation des entreprises, mettre en place une assistance sur les opérations d’abattage des arbres, ne pas embêter les automobilistes qui ont oublié de changer leur vignette d’assurance et se concentrer sur la lutte contre la délinquance…« , liste-t-il. Et surtout, il voudrait « plus de transparence, plus de réunions publiques plutôt que des décisions prises à huis clos. »

Marie Meunier

Articles similaires

2 commentaires

  1. intervention pour se refaire une virginité et faire oublier sa procuration donnée à l’autre opposant.
    vraiment vous êtes sérieux Monsieur Vincent ? le TER va inciter les habitants à quitter Bagnols ? Mais comment peut on raisonner ainsi en 2022 ? vous croyez que ceux qui ont envie de quitter bagnols ont attendu le TER pour le faire ? si tout le monde raisonnait comme vous il n’y aurait aucun développement. Le TER c’est redonner de l’attractivité et désenclaver un territoire, permettre aux gens au contraire de s’installer et de rester comme les étudiants qui vont vers Avignon et qui n’ont pas le budget pour se payer un logement sur place. Votre discours est pathétique. A part des constats et des critiques, vous ne proposez aucune solution.

  2. Je ne l’ai pas entendu réagir au sujet du retrait du projet Astrid, synonyme d’emplois en moins pour rester dans la thématique de cet élu. Aucune réaction pour défendre le projet d’EPR au Tricastin qui lui aussi pourrait être pourvoyeur d’emplois? Quant aux emplois de chez Gifi qui le chagrinent, quels statuts ? Intérimaires, vacataires, CDI ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité