A la uneActualitésPolitique

EXPRESSO Le moineau friquet pourrait coûter à la ville de Nîmes

Les pépinières Pichon, futur parc urbain très attendu (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Le parc Jacques-Chirac prend un coup dans l’aile avec la présence du moineau friquet. Selon nos sources, en raison de la présence de ce volatile sur le site, la mairie doit trouver trois hectares de terrain à compenser avant de lancer les travaux. 

Un petit volatile de 14 centièmes avec une culotte marron et des tâches noires sur le cou… Le moineau friquet est le nouvel imprévu de la mairie, qui souhaite construire un parc urbain en lieu et place des anciennes pépinières Pichon. « Des experts ont trouvé la présence de cette espèce protégée. Du coup, nous montons un dossier, raconte l’une de nos sources à la mairie. La Ville va devoir trouver trois hectares de terrain à compenser pour qu’il puisse nicher ailleurs. C’est quand même dingue. On ne veut pas construire un immeuble mais un parc public ! » 

Photo DR

La présence de l’oiseau retarde le premier coup de pioche. Les études complémentaires pourraient prendre entre trois et quatre mois. L’ouverture de ce parc, baptisé Jacques-Chirac, est prévu pour 2024. Le coût estimé étant d’environ 15 M€. Ce retard est finalement à l’image de l’avènement du projet puisque cela fait des années que le maire, Jean-Paul Fournier, veut construire ce parc. Le plus harassant aura été d’acquérir l’ensemble des parcelles, d’une superficie de 14,5 hectares, auprès des héritiers Pichon. Contre mauvaise fortune, certains élus font preuve d’humour : « Le moineau friquet va surtout nous coûter cher ! » 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Un commentaire

  1. La question que je me pose : et si nous laissions le parc Pichon en l’état avec simplement la restauration du cadereau. Non seulement il ne s’agirait plus d’un coût mais d’économie et en ces temps difficiles, le Friquet pourrait nous être utile …

    Conseiller municipal Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité