A la une
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 15.11.2019 - thierry-allard - 3 min  - vu 261 fois

BAGNOLS/CÈZE Les lourds travaux de l’église inaugurés

L'église rénovée a été inaugurée ce vendredi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les élus encadrent le père Abinader (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Cinq ans,et près de 2 millions d’euros : les travaux de l’église Saint-Jean-Baptiste de Bagnols, peut-être le plus important élément de patrimoine de la ville, ont été inaugurés ce vendredi matin.

Une église de style roman qui date du XIIe siècle mais dont les origines remontent à l’antiquité et qui a été entièrement rénovée. Des pierres aux voûtes, des vitraux au mobilier, en passant par l’orgue, l’église connaît désormais une deuxième jeunesse. Pour y parvenir, il aura fallu de nombreuses années et 1,93 million d’euros, financés par la Direction régionale des affaires culturelles pour 270 000 euros, par la Région pour 206 000 euros, par la Ville par 625 000 euros et par la paroisse, l’association diocésaine et les donateurs privés pour 830 000 euros.

Autant d’acteurs qui ont été chaleureusement remerciés par les élus mais aussi et surtout par le père Abinader : « Grâce à vous nous avons pu terminer ce chantier qui dure depuis quelques années et obtenir un résultat à la hauteur de nos attentes. » Sur ce point, le public venu nombreux pour découvrir l’église ainsi rénovée ne lui donnera pas tort, loin de là. Car outre le gros-oeuvre, huit tableaux ont été restaurés, « dont certains étaient très endommagés », rappellera le chef du service archives et patrimoine de la mairie, Laurent Augé, ainsi que des statues, les fonts baptismaux ou encore les vitraux.

Si l’église a pu se refaire une beauté, c’est grâce donc à la fois aux fonds publics et privés. « Ce matin, il y a des croyants et des non-croyants, des agnostiques. C’est un signe pour marcher ensemble pour construire un avenir meilleur dans un esprit de paix », estimera ainsi le curé avant que les élus ne soulignent, comme la conseillère régionale Catherine Eysseric, le fait que l’église est « un patrimoine très important et symbolique de notre ville. » L’élue régionale précisera par ailleurs que c’est au titre de son classement aux Monuments historiques que la rénovation de l’église a été subventionnée par la Région Occitanie.

Le président de l’Agglo du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey, qui était maire de Bagnols au début du projet de rénovation, rappellera pour sa part que le chemin « a été compliqué et long », mais que « le résultat en valait la peine. » Insistant sur la valeur patrimoniale de ce lieu de culte, l’élu affirmera que l’église « témoigne de valeurs qui doivent être défendues et nous place dans une même communauté, celle de la République. »

« Vous avez su faire preuve de beaucoup de patience pour qu’enfin les portes de cette maison se rouvrent », saluera le maire, Jean-Yves Chapelet, avant d’estimer que « cet héritage nous oblige tous. Il est une chance mais avant tout un devoir. » Une église qui n’avait plus été rénovée depuis 1950, rappellera le premier édile plus loin. Et encore, pas autant en profondeur, à en juger par les découvertes réalisées lors des derniers travaux, avec les vestiges de l’ancienne église ou encore des sépultures. Des découvertes qui n’ont pas aidé à tenir les délais, soit dit en passant.

Reste que les travaux sont enfin finis « et nous pouvons être collectivement fiers de transmettre un joyau un joyau poli aux futures générations », se félicitera le maire. La cérémonie laïque terminée, il va désormais falloir que l’église soit re-sacralisée. Ce sera chose faite le 15 décembre. D’ici là, l’orgue, le dernier élément pas encore terminé, aura regagné son promontoire.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais