A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 05.02.2018 - florence-genestier - 4 min  - vu 2246 fois

FAIT DU JOUR Un nouveau maire pour Uchaud

Joffrey Léon, avec plus de 52% des suffrages devient le nouveau maire d'Uchaud pour les deux dernières années de cette mandature. Avec une liste de moins qu'en 2014, une participation de 51,61 %.

Joffrey Léon (à droite sur la photo) devient à 36 ans, maire d'Uchaud jusqu'en 2020

Il a fallu attendre un peu et comme d'habitude, le bureau numéro trois, celui des écoles, qualifié de "capricieux" par nombre d'Uchaudois présents en mairie ce dimanche 4 février au soir a fini par livrer son verdict, après recomptage, vers 20 heures . Avec cent voix d'avance pour la liste S'Unir pour Uchaud, il consacre la victoire de Joffrey Léon et Thierry Agnel. Partis en équipes séparées en 2014, le deuxième s'était déjà désisté en faveur du premier au deuxième tour, sans trop de succès. Cette fois-ci ce fut la bonne. La bonne formule et le bon timing.

Pour Joffrey Léon, élu à l'âge de dix-huit ans au conseil municipal et souvent dans l'opposition, cette victoire à l'occasion de municipales partielles est l'aboutissement d'une première vie politique. À 36 ans, l'élu désormais sans étiquette, après avoir flirté avec les Républicains, puis comme tout le monde dans la deuxième circonscription, avec Gilbert Collard, prône avant tout la "concorde et la réconciliation." Une heure avant la proclamation officielle des résultats, l'élu claquait des bises en mairie, sûr de son fait. "Malgré tout, notre équipe est propulsée à la tête d'un village qui a souffert, qui est divisé. il nous faut ramener la concorde dans ce village qui doit retrouver l'apaisement, de la dignité. On n'a pas gagné des lauriers, on a gagné du travail. On veut être les élus de tous les Uchaudois. Que ceux qui n'ont pas voté pour nous viennent à notre rencontre"

Duel serré mais victoire nette

Rien n'était moins sûr pourtant, au vu du dépouillement serré des deux premières centaines de bulletins du bureau numéro 1. 50 pour la liste Bonnet, 36 pour Léon-Agnel, 10 pour l'équipe uchaudoise disait la première centaine, aussitôt contredite par la deuxième avec 50 pour Léon-Agnel, 38 pour Bonnet et 8 pour l'Equipe Uchaudoise. Bref, dans trois bureaux comptant chacun un peu plus d'un millier d'inscrits, le duel semblait serré. Mais l'avance était prise et bien prise. Sur un total de 1 605 votants sur 3 110 inscrits, il l'emporte de 210 voix sur son adversaire.

De son côté, Maryan Bonnet, le maire sortant avait déjà annoncé qu'il ne viendrait pas en mairie ce dimanche soir. Comme s'il sentait déjà la tendance. Son porte-parole et ex-premier adjoint, Daniel Pujolas, n'a pas voulu commenter plus avant, sinon qu'il se réjouissait à titre personnel de pouvoir enfin "faire autre chose que de la politique dans les années qui viennent." Soulagé certes, mais on a connu des porte-paroles défaits plus bavards un soir d'élection...

Daniel Pujolas, ex-premier adjoint de M. Bonnet, a veillé sur le scrutin du bureau numéro 1. Content de désormais goûter à la retraite politique, il ne figurait pas sur la liste du maire sortant.

Un seul tour pour décrocher l'Hôtel-de-Ville

Le plus ému ce dimanche, c'était sans conteste Thierry Agnel. Pressenti premier adjoint et futur vice-président de la Communauté de Communes, le fonctionnaire territorial était en larmes en arrivant à l'hôtel de Ville, sous les applaudissements. Il avait suivi le dépouillement, longuet, du troisième bureau. "On a l'impression d'avoir libéré Uchaud ! Ces quatre dernières années ont été vraiment très dures, tendues. Avec Joffrey Léon, on a gommé nos différences, c'était la seule solution." Depuis la condamnation du maire sortant pour prise illégale d’intérêt dans la gestion du club de rugby à l'automne dernier, tout était devenu plus compliqué au village.

Du côté de la troisième liste, l'inattendue équipe uchaudoise, on ne se départissait pas de son "attitude zen". Tranquilles. Respirant dehors à pleins poumons alors que d'autres avaient le souffle plus court à l'approche de l'heure du dépouillement. Contents et fiers de leurs 8,62%, les néophytes de l'élection devraient décrocher un siège au conseil.

L'équipe Uchaudoise, après une campagne très courte, engrange un peu plus de 8% des suffrages. Ce qui devrait correspondre à un seul siège au conseil.

Ce qui réjouit plutôt le nouveau maire : "On a besoin de toutes les énergies pour réconcilier et faire avancer le village", commente Joffrey Léon qui s'attend à sept élus d'opposition au total. Stéphanie Pieyre et une partie de son équipe, sitôt les résultats connus ont félicité le nouvel édile et espéré un apaisement. Car, c'est aussi cela qui était en jeu. Une ambiance locale générale. Au club de rugby, qui envisageait de déménager au cas où M. Bonnet était reconduit, et même de manifester au pied de l'hôtel-de-ville entre les deux tours, on souffle, en invitant chaque Uchaudois au match des seniors le 11 février à 15 h. Bref, le seul à regretter l'absence d'un deuxième tour, c'est Pierre, le pizzaïolo de la Papalino pizza, qui gare son camion tous les dimanche à côté de la mairie...

Florence Genestier

10% de participation à 10 h, 25 % vers midi, 40 % à 15 h. En 2014, il y avait une liste de plus au premier round. Exit le Front national, trop happé par ses problèmes nationaux pour refaire campagne. Quelques-uns de ses colistiers de 2014 ont pris place dans les rangs des deux listes expérimentées. En 2014, au premier tour, sur 2 064 voix exprimées (2 935 inscrits), M. Bonnet, alors étiqueté Parti socialiste avait réuni 657 voix sur son nom,. M. Agnel 509 et M. Léon 514, le FN captant 384 voix. Au 2e tour, avec 1 000 voix pile et 47 % des exprimés, M. Bonnet avait raflé les 20 sièges attribués à la majorité municipale, M.Léon 5 sièges avec 751 voix soit 35,31 % et cinq sièges, le FN 17% et les deux sièges restants. Suite à une démission d'élus en masse, aussi bien de la liste majoritaire que de la liste d'opposition, en novembre dernier, privant le conseil municipal d'un tiers de ses membres, le préfet avait convoqué de nouvelles élections.

Florence Genestier

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais