Publié il y a 1 an - Mise à jour le 08.09.2022 - sacha-virga - 3 min  - vu 512 fois

GARD Chiara et Patty y vont "Mollow" pour la planète

Prendre le train a quelques beaux avantages (photo : Mollow)

Patty et Chiara, co-fondateurs de "Mollow" (photo : Mollow)

Ils sont deux et ont décidé d'oeuvrer pour une planète plus saine. Chiara et Patty ont créé "Mollow", un concept de voyages alternatifs avec des moyens de transport moins polluants. Des itinéraires testés et approuvés par le binôme, ou d'autres sympathisants de ce mode de vie, sont proposés.

Voyager oui mais en polluant le moins possible, c'est le concept de "Mollow", créé par deux jeunes sortis d'une école d'ingénieur : Chiara (25 ans) et Patty (23 ans). Après avoir créé la machine en février dernier, c'est en mai que le moteur a commencé à tourner. Tout le monde peut apporter sa pierre à l'édifice "L'idée est de sensibiliser les gens au fait que la voiture et l'avion polluent beaucoup et que l'on peut trouver des solutions alternatives pour se rendre d'un point à un autre", estime Chiara qui, depuis deux ans, a modifié son mode de vie en réduisant au maximum l'avion et la voiture.

Un changement d'habitude qui n'est toutefois pas de tout repos pour la jeune femme, ayant un frère domicilié au Danemark. "À Noël je m’y suis rendue en bus, un peu moins bien que le train d'un point de vue écologique, mais c'était un peu trop cher pour moi. J’ai compris que ceci n'était pas à la portée de tout le monde, mais il y a d’autres destinations plus proches et plus pratiques d’accès", détaille-t-elle en précisant qu'avec quelques clés en main, voyager sans ces deux moyens de transport n'était pas si difficile.

Bien sûr, il y a deux freins majeurs à prendre en compte : tout d'abord le temps de trajet, qui s'allonge puisque le train est évidemment plus lent que l'avion. De cette faiblesse, il est possible d'en faire une force pour la jeune nîmoise, qui vante les "escales" dans certains endroits tout au long du trajet et la possibilité d'admirer de beaux paysages si le transport se fait par voie ferrée. "L’été dernier je suis allée en Grèce sans avion en passant par l’Italie. C’est là que j’ai compris qu’il y avait quelque chose à creuser, que ça pourrait intéresser du monde. Tout le long du trajet c’est aussi un voyage, j'ai découvert beaucoup de beaux endroits", décrit-elle.

Le prix peut aussi s'avérer handicapant en fonction du lieu de destination. Elle regrette l'émergence d'une aviation low-cost, qui serait un des facteurs du délaissement du train. Surtout quand on regarde du côté de nos voisins européens : ticket de train mensuel à 9 euros en Allemagne, ayant déjà permis d'économiser 1,8 million selon les calculs de l’association allemande des transports en commun ou encore mieux, la gratuité pour bon nombre de trains en Espagne pendant quatre mois.

Aller plus loin en moins d'un an

La jeune femme et le jeune homme n'étaient pas destinés à travailler ensemble, pourtant c'est bien la cause de l'environnement, chère à leurs yeux, qui les a réunis. Lors de leur dernière année d'étude, ils ont eu le choix de faire un stage ou de développer un projet d'entrepreneuriat, c'est sur ce dernier choix que leur regard s'est porté. Le duo relève les difficultés lorsque l'on crée son entreprise : "Construire sa boite ce n’est pas simple mais sur des sujets environnementaux comme celui-ci c’est encore moins évident", explique Chiara qui a jonglé plusieurs mois entre la construction de son réseau, l'apprentissage du marché et la réflexion de son modèle économique.

Aperçu du compte Instagram de "Mollow"

Maintenant que le projet prend forme, Chiara et Patty commencent à avoir plus d'ambitions. Si pour l'instant, le concentré de toutes leurs informations recueillies est disponible sur leur site Internet, deux options pour voir plus grand s'offrent à eux. Premièrement, développer une plateforme dédiée au bas-carbone en proposant des réservations de voyage, avec une carte interactive indiquant les lieux à voir à proximité des gares. Un travail de fond avec les régions et offices du tourisme pour cartographier les territoires, construire des itinéraires pour les lieux d'intérêt n'est également pas à exclure. Le développement du site pour le rendre plus ergonomique est évidemment dans les petits papiers de "Mollow".

Pour faire grossir la structure, le duo se laisse jusqu'à la fin de l'année. À temps plein depuis le début, ils n'ont pas réussi pour le moment à se rémunérer, ils espèrent pouvoir dès l'année prochaine. En attendant, le chemin de la sensibilisation au voyage écologique continue pour eux.

Sacha Virga

Sacha Virga

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio