A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 16.12.2021 - boris-boutet - 3 min  - vu 491 fois

GRAU-DU-ROI Pêche, sécurité, urbanisme et logements sociaux au menu du conseil municipal

Le conseil du Grau-du-Roi s'est tenu ce mercredi. (Photo Boris Boutet)

Le conseil a apporté son soutien aux pêcheurs. (Photo Boris Boutet)

Ce mercredi au Grau-du-Roi, se tenait le dernier conseil municipal de l'année. Au total, 46 points étaient à l'ordre du jour. Les débats ont notamment tourné autour des thématiques de la pêche, de l'urbanisme et de la sécurité. 

Parmi les principales questions, celles concernant les tarifs du port de pêche ont donné l'occasion à l'adjoint Lucien Topie de faire part de ses inquiétudes pour l'avenir d'une profession qui s'était mobilisée au Grau-du-Roi quelques jours plus tôt. De quoi faire réagir l'opposant Jean-Pierre Filhol qui a regretté l'augmentation de quelques euros des tarifs pour 2022. "Symboliquement et étant donné leurs difficultés, on aurait pu geler les augmentations pour cette année", a-t-il estimé. "Je rappelle que le budget du port est déficitaire, lui a répondu Lucien Topie. Ces augmentations ont été votées à l'unanimité en conseil de pêche. Les pêcheurs ne sont pas contre, ils sont conscients du service qu'il y a derrière." 

Au cours de la séance, le maire a lui aussi souhaité revenir sur le plan européen de gestion West Med.  "La négociation à Bruxelles a été âpre et a duré deux jours, a-t-il souligné. Le revenu de stabilité du quota de journées n’a pas pu être fixé à 7,7% mais a été établi à 6%, soit 173 jours. Cela met les armements dans une limite de rentabilité. Nous restons mobilisés pour les aides compensatoires sur les arrêts temporaires et la prise en charge à 100% du chômage partiel." 

Médiathèque et salle polyvalente : ça avance

Plus tard dans la soirée, le maire Robert Crauste a annoncé que le maître d'œuvre pour la salle polyvalente communale et la médiathèque intercommunale avait été choisi. Il s'agit du cabinet montpelliérain A+ Architecture. Suite à ce choix, des négociations ont eu lieu début décembre pour fixer le montant du marché de maîtrise d’œuvre à 508 250 €, soit 10,70 % de l’enveloppe prévisionnelle affectée aux travaux dans le programme du concours.

Par ailleurs, et alors que le conseil a accordé une garantie d'emprunt pour la réhabilitation de 26 logements locatifs à "la Dunette", il a également voté la signature du compromis de vente des terrains de l'îlot test de l’écoquartier Méditerranéen à la SPL 30. L'occasion pour la majorité et l'opposition de faire valoir leurs visions  concernant la réalisation de logements sociaux sur ce dernier. Par la voix de Charly Crespe, l'opposition a une nouvelle martelé son désaccord avec l'urbanisation de cette zone, lui préférant la réhabilitation de logements existants. Robert Crauste a quant à lui souligné le nombre exponentiel de demandes de logements et la nécessité de répondre aux besoins des Graulens, et notamment les plus jeunes.

La police municipale du Grau-du-Roi a eu beaucoup de travail cet été. (photo Boris Boutet)

Après l'ordre du jour, l'adjoint à la sécurité Michel De Nays Candau a été invité par l'opposant Alain Guy à dresser le bilan de l'activité de la nouvelle brigade nautique de la police municipale, active entre le 1er avril et le 30 septembre. Comprenant cinq policiers municipaux et trois assistants temporaires sur la période - ainsi qu'un quatrième pendant les mois de juillet et d'août - celle-ci a réalisé un travail saluée par le conseil.

"Elle a été active sur terre et en mer, avec près de 450 heures de surveillance dans la bande littorale des 300 mètres, a avancé Michel De Nays Candau. Au total, près de 320 procédures de natures très variées ont été recensées. On note sur la période des résultats satisfaisants en matière de lutte contre les fraudes, une baisse notable de la délinquance - avec par exemple seulement trois cambriolages en six mois à Port-Camargue - une diminution du nombre de rixes et de bons résultats concernant la lutte contre les stupéfiants." 

"En résumé, elle a rempli ses missions et permis au poste central de se concentrer sur le centre-ville, poursuit-ilMême si pendant l'été nous sommes loin d'avoir un policier pour 1 000 habitants, on arrive à être efficace et à assurer la sécurité au Grau-du-Roi." En conclusion, l'élu à la sécurité n'a pas exclu d'augmenter une nouvelle fois les effectifs de la police municipale.

Boris Boutet

Boris Boutet

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais