A la une
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 27.03.2019 - veronique-palomar - 2 min  - vu 228 fois

MERCREDI CULTURE "La reine du Nu Cumbia" est de retour

La Yegros sort un nouvel album et se produira à Paloma le 14 avril prochain.
La Yegros © Guilhem Canal - GuilhemCANAL

La Yegros sera Paloma, le 14 avril prochain. La Sud-Américaine y présentera son nouvel album Suelta sorti le 22 mars dernier. Une soirée qui promet de dérouiller les corps les plus réfractaires à la danse. Joie communicative et influences multiples fortement teintées d'accents sud-américains. À ne pas manquer pour aller vers les beaux jours le cœur plein de soleil.

Mariana Yegros dite La Yegros est une chanteuse argentine originaire de Buenos Aires, la capitale. Elle chante notamment le chamamé et la cumbia que ses parents ont amené de la province de Misiones, où ils sont nés avant de s'installer à Buenos Aires. La Yegros grandi à Morón, dans la banlieue de Buenos Aires, entreprend des études musicales au conservatoire de son quartier. En 2008, elle se présente à un télé-crochet et décide de tenter une carrière. Elle forme alors le groupe De Martinas, qui conjugue electro et musique traditionnelle.

Un premier album qui "ouvre la porte de l'Europe"

En 2013 son premier album intitulé Viene de Mí sur le label discographique argentin ZZK2 est un succès. "Merci à ce premier album", se réjouit Mariana," il m'a ouvert la porte de l'Europe." Lors de la sortie du second opus elle entreprend une interminable tournée aux quatre coins du globe. Elle vient à Paloma pour la première fois il y a trois ans et s'y produit dans une petite salle.  De Paris où elle vit alors, elle déménage à Montpellier, son camp de base depuis. "Vivre en France change tout, constate Mariana. J'habite loin de ma famille, de mon pays, de la tradition."

Habiter le Sud de la France, c'est se rapprocher un peu de sa culture. Mais cela s'en éloigne suffisamment pour que sa musique se métisse de nouvelles influences. En 2018, elle collabore avec le groupe nîmois VSO pour le titre Où on va ? de leur EP Kintsugi. Après plusieurs tournées à guichets fermés, la diva argentine, surnommée la « Reine de la Nu Cumbia », La Yegros est de retour avec un nouveau spectacle pour la sortie de son album.

Le prix du rêve

Ce troisième album studio produit par le légendaire producteur King Coya (directeur musical et compositeur de Fuerza Bruta et De La Guarda), avec des collaborations inédites telles que le producteur hollandais Jori Collignon de Skip&Die ou bien encore le multi grammy Awards Eduardo Cabra de Calle 13 (Puerto Rico).

Le 22 mars dernier marque la sortie de Suelta (drop en français).  "Ce nouvel album est plein de nostalgie, de mélancolie. Je suppose que ce sont des sentiments que nous portons en nous tout le temps, mais je reste joyeuse et connectée à mon époque", affirme Mariana qui se défend de céder à la tristesse. Une affirmation que confirme l'énergie positive que dégage Suelta qui accélère la fusion des genres musicaux qui constitue sa personnalité et révèle un cocktail  de joie communicative dont elle a le secret et qui est un défi lancé à ceux qui ne dansent jamais.

La Yegros sera sur la grande scène de Paloma le 14 avril prochain. Ensuite elle entamera une tournée d'été internationale. L'année s'achèvera par un passage en Amérique du Sud en décembre. "Une vie de nomade solitaire, faite de scène et de retour seule à l'hôtel", soupire Mariana. Et parce que rien n'est jamais vraiment triste, de conclure d'un "c'est le prix du rêve".

Véronique Palomar-Camplan

Concert unique dimanche 14 avril à Paloma à 18h. Tarifs. Renseignements et billetterie ICI.

Véronique Palomar

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais