Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.09.2022 - corentin-migoule - 2 min  - vu 1094 fois

MIDI VILLAGES Le château de Mons, théâtre du prochain Salon du mariage

Michèle Tarrico organise le Salon du mariage à Mons, dans la propriété que lui prête David Faucon. (Photo Corentin Migoule)

Michèle Tarrico organise le Salon du mariage à Mons, dans la propriété que lui prête David Faucon. (Photo Corentin Migoule)

Samedi 10 et dimanche 11 septembre, les jardins du sublime château de Mons, près d'Alès, accueilleront le tout premier Salon du mariage organisé par la fleuriste Michèle Taricco.

Gérante de la fleuristerie Casa di Fiori située dans la galerie d’Hyper U, ainsi que de Florazur dans le centre-ville d'Alès, Michèle Taricco avait l'intention d'organiser son tout premier Salon du mariage en 2021. Avant d'y renoncer, faute de prestataires suffisants. Mais l'idée n'a jamais quitté l'esprit de l'entrepreneure qui s'apprête à lui donner vie. "Michèle m'a contacté pour organiser un Salon du mariage. Ça tombait bien car je cherchais moi-même à en accueillir un", rejoue David Faucon, heureux propriétaire du somptueux château de Mons, près de Méjannes-les-Alès.

Car après l'avoir découvert "par hasard", celle qui est originaire des Bouches-du-Rhône dit avoir eu un véritable "coup de cœur" pour l'édifice monsois. "Je le trouve idéal pour y organiser son mariage", commente-t-elle. Avec sa cour d'honneur de 600 m² parfaite pour une réception, son parc arboré à la française du XVIIe siècle aux chênes cinq fois centenaire, sa fontaine et ses statues de pierre, le domaine ne manque en effet pas d'atouts.

C'est donc lui qui accueillera le Salon du mariage les 10 et 11 septembre prochains. Au milieu des buis taillés au millimètre, 17 prestataires en lien direct avec l'univers du mariage présenteront leurs produits et savoir-faire aux visiteurs éventuels qui profiteront de la gratuité de l'entrée. Coiffeurs, esthéticiennes, créateurs de robes de mariée et de costumes, wedding planner, photographes et décorateurs locaux seront de la partie.

Mariages : deux années à rattraper

Alors que l'ouverture des portes est programmée à 10h, la manifestation s'étirera jusqu'au bout de la nuit le samedi, la chanteuse alésienne Margot Abidi étant chargée d'animer cette nocturne. Tandis que plusieurs défilés se seront déroulés en journée au bord de la grande piscine du château, située près du bar en pierre, avec vue imprenable sur la vallée, les miss de l'association Model's assureront le tout dernier.

Une démonstration de danse de salon par les danseurs du Boulevard du rock est aussi à ranger au rayon des animations d'un évènement qui rend fière son organisatrice. "Les mariages, c’est ce que j’aime le plus dans mon métier de fleuriste", admet celle qui embellira naturellement les lieux de ses compositions florales. Et de compléter : "J’aime accompagner les futurs mariés dans leur projet. C’est hyper gratifiant !"

Propriétaire de la bâtisse après en avoir hérité de son arrière grand-père, David Faucon se réjouit à l'idée de "mettre en avant" le village dans lequel il a grandi, tout en partageant son château qui "commence à être connu". "Le marché de la réception est en plein boom. Du fait du Covid, les gens ont envie de se retrouver entre eux en petit comité", analyse le Monsois. Celui du mariage l'est aussi tant les futurs époux ont rongé leur frein pendant deux ans avant de pouvoir se dire "oui" devant famille et amis. Ces derniers changeront peut-être leurs plans initiaux lorsqu'ils tomberont sous le charme du château de Mons...

Corentin Migoule

Le Salon du mariage au château de Mons, samedi 10 septembre, de 10h à 23h, et dimanche 11, de 10h à 18h. Entrée gratuite, restauration sur place.

Corentin Migoule

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio