A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 30.12.2017 - anthony-maurin - 2 min  - vu 314 fois

RÉTROSPECTIVE 2017 Juin : sans Loulou, avec En Marche !

Louis Nicollin (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Mieux vaut tard que jamais ! Le parti En Marche ! a présenté ses candidats hier matin... Même si la presse locale et les Gardois les connaissent déjà.

La fin de l’année, c’est l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour les douze mois à venir. Au moins le premier… C’est aussi l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. Objectif Gard ne déroge pas à cette tradition en proposant une rétrospective quotidienne des grands événements de l’année 2017. Nous voilà déjà au mois de juin!

À Nîmes Métropole, l'eau est devenue une ressource "zyeutée" par certaines associations si bien que la Justice s'est emparée de diverses affaires. Première audience devant le Tribunal Administratif de Nîmes et première étape d'un combat long et difficile mené par des associations et des citoyens. En cause, l'eau, sa gestion et sa distribution au sein de l'agglo.

2017 était l'année Macron, mais aussi celle de son tout nouveau mouvement politique EM ! du nom de ses initiales mais aussi de celle d'En Marche ! Dans le Gard comme ailleurs en France, le tsunami centriste s'est abattu sur les partis traditionnels. Avec 5 députés de la nouvelle majorité sur 6 dans le Gard (le sixième étant Gilbert Collard, Front National), En Marche ! a permis à François Dumas, Anthony Cellier, Annie Chapelier, Olivier Gaillard et Philippe Berta d'être élus à l'Assemblée Nationale.

Le 29 juin, Loulou  disparaissait (Louis Nicollin) dans les environs de Nîmes, à Garons, chez Alexandre. Lui, l'Héraultais d'adoption, le Montpelliérain pas anodin, est venu mourir sur nos terres qu'il aimait tant. Sa démesure, sa gouaille, sa manière d'enchanter les moments de doutes et de déstabiliser son petit monde qui, au final, était aussi débordant que son coeur.

Dans la foulée, et pour anticiper le mois de juillet, c'est à la fin du mois de juin que les lecteurs ont appris les nouveautés du côté du stationnement dans le centre-ville étendu de Nîmes. Après six mois de test, on ne peut pas dire que les résultats soient à la hauteur des espérances ! Plus grand monde en ville et un certain énervement des automobilistes qui tentent encore l'impossible : trouver une place gratuite !

Anthony MAURIN

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais