Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 22.04.2018 - florence-genestier - 2 min  - vu 580 fois

AIGUES-MORTES A la recherche de la jardinière détournée...

La présidente de l'association se montre satisfaite de la participation cette fois-ci (photo Florence Genestier/Objectif Gard).

Le Club des petites rues d'Aigues-Mortes, une association de commerçants désireuse de promouvoir les animations dans la cité de Saint Louis et surtout hors saison, boucle ce soir une opération commerciale inédite. Organisée en partenariat avec la BPAM (Bourses Princières d'Aigues-Mortes) et sa monnaie locale le flamant et l'office de tourisme, où on pouvait retirer son bulletin de jeu, l'opération invitait les touristes, et les autres, à identifier un objet mystère, détourné en jardinière, dans une trentaine de boutiques depuis le 20 avril. À la recherche de la bottine, bicyclette, brouette, du crâne (si, si...) ou de la vache déviante.

Un jeu concours qui permet aux visiteurs, en baguenaude chez la trentaine de partenaires, de lier conversation avec les commerçants, de mieux observer les devantures et de décrocher des bons cadeaux. L'association procède ensuite à un tirage au sort diffusé en direct sur sa page facebook chaque soir à 18 heures. D'après la présidente, tous les gagnants des jours précédents sont venus retirer leurs lots. Les organisateurs sont ravis de l'accueil réservé par les touristes et les habitants à une opération qui a aussi bénéficié d'une semaine ensoleillée à Aigues-Mortes comme ailleurs en France. Un regret toutefois : l'oubli de mettre à disposition des bulletins de jeux chez tous les participants et non pas uniquement à l'office de tourisme. "On aurait dû y penser avant, ça aurait augmenté les participations !", regrette le Gardian Burger.

Romana Tadiotto au magasin de créateurs Tinnit (photo Florence Genestier/Objectif Gard).

Du côté du bureau du club, tout le monde est content. A Balamata, le secrétaire n'a noté que de bonnes réactions et des compliments pour les efforts de décoration. Chez Costa Kiss, où le trésorier officie, on parie sur la participation de plus en plus de boutiques à ces animations en espérant une dynamique plus forte pour la basse saison et l'organisation d'autres opérations.

Vous la voyez cette animation commerciale que personne ne saurait voir jusqu'à aujourd'hui ? (photo Florence Genestier/Objectif Gard)

L'opération n'est pas encore bouclée mais, après ce week-end, le bilan semble d'ores et déjà positif. De quoi multiplier les idées d'animation commerciale dans une ville qui pariait jusque-là un peu trop sur le saisonnier et pensait un peu moins à la basse saison. En se prenant en main pour lancer leurs propres animations, les commerçants aigues-mortais semblent avoir trouvé la bonne formule. Reste à faire perdurer la dynamique à l'issue de la belle saison.

Florence Genestier

Florence Genestier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais