Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 11.02.2015 - elodie-boschet - 1 min  - vu 101 fois

ALÈS Les salariés de l'Amadopah mobilisés pour sauver leurs emplois

Rassemblement des salariés de l'Amadopah cet après-midi devant la sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Le personnel de l'association d'aide à domicile Amadopah s'est mobilisé devant la sous-préfecture pour manifester ses inquiétudes sur l'avenir de leurs emplois. La structure est en cessation de paiement depuis plusieurs semaines.

Une table ronde entre les représentants des personnels et le sous-préfet François Ambroggiani s'est déroulée cet après-midi pour évoquer la situation délicate dans laquelle se trouve l'association. "Notre objectif est d'éviter la liquidation judiciaire. Car s'il y a liquidation, il y a cessation d'activité et licenciements", signale Claudine Lalauze, aide à domicile et représentante du personnel. Aujourd'hui, les salariés ne comprennent pas cette décision. "Le déficit est minime et la nécessité d'avoir ce type d'association sur notre territoire est croissante", relève Bruno Rivier, délégué CGT à l’union locale d’Alès.

Si aucun repreneur ne s'est manifesté pour l'instant, il semblerait que des négociations soient en cours avec le réseau Vivadom. Mais l'association craint malgré tout une diminution de ces effectifs. "Nous sommes désormais dans l'attente d'une convocation au tribunal de grande instance pour savoir à quelle sauce nous allons être mangés", s'inquiète Claudine Lalauze. La liquidation judiciaire de l’Amadopah sera prononcée le 26 février.

Lire aussi

ALÈS L’association d’aide à domicile Amadopah en cessation de paiement

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais