Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 03.03.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 427 fois

BAGNOLS/CÈZE Des bourses d'étude nucléaire pour les élèves du lycée Einstein

Le lycée Einstein à Bagnols, photo d'illustration (Photo OG).

Les ministres Barbara Pompili, Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher viennent d'annoncer le déploiement de bourses d'étude nucléaire dans dix lycées pilotes en France. Dans la liste, on retrouve le lycée Albert-Einstein de Bagnols-sur-Cèze, seul établissement choisi dans la région.

Il s'agit d'un nouvelle mesure pour soutenir la filière nucléaire, dans le cadre du plan France Relance. Ces bourses d'étude nucléaire ont pour objectif de faire gagner en attractivité la filière nucléaire et de soutenir les élèves qui s'engagent dans les métiers en tension (électricien industriel, chaudronnier, tuyauteur, mécanicien machines tournantes et soudeur...). Ces bourses d’étude s'élèvent à 600 € par mois et par élève et seront financées par France Relance. Elles sont destinées à des élèves sélectionnés au mérite et sur leur motivation pendant leur formation (BTS, BAC Pro ou CAP) préparant à ces métiers en tension.

Pour l’année scolaire 2021-2022, 50 élèves de dix lycées pilotes pourront bénéficier de cette bourse d’étude, qui sera ensuite étendue à 200 élèves répartis dans une vingtaine de lycées pour l’année scolaire 2022-2023, puis 2023-2024. Les dix lycées pilotes réuniront en ce mois de mars, avec l'UMN (Université des métiers du nucléaire), les jurys qui permettront aux élèves des formations présélectionnées de candidater à ces bourses dès maintenant. Comme le lycée Einstein, le lycée des Catalins à Montélimar a aussi été sélectionné

Alors que le mois dernier, le président de la République a annoncé la construction de six à 14 nouveaux réacteurs EPR de deuxième génération d'ici 2050, le renforcement des compétences dans la filière semble donc primordial pour relever le défi. "Après les annonces du président de la République sur la relance de la filière nucléaire, le renforcement des compétences est une des clefs essentielles pour accompagner le développement de nouveaux projets au niveau national, renforcer leur compétitivité et leur qualité d’exploitation", indique Anthony Cellier, député de la 3e circonscription du Gard et également, président du Conseil supérieur de l'énergie.

La mesure est également applaudie par la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher : "Je tiens à féliciter ces jeunes qui s’engagent pour servir l’industrie française (...) Ce sont ces jeunes qui construiront l’indépendance énergétique de la France et garantiront son approvisionnement électrique tout en permettant l’atteinte de la neutralité carbone en 2050 ». La filière nucléaire bénéficie d'une enveloppe globale de 470 millions d'euros dans le cadre du Plan France Relance. Ce plan doit permettre d’ici à la fin 2022 de renforcer les compétences, l’innovation et la compétitivité de la filière nucléaire, qui représente aujourd’hui 2600 entreprises et 220 000 emplois directs et indirects.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais