Actualités
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 01.12.2023 - Yannick Pons - 2 min  - vu 208 fois

CCI TransmiCCIble : Éric Giraudier lève les blocages psychologiques de la transmission d'entreprise

Giraudier CCI
CCI

Ce jeudi 30 novembre, le stade Kaufmann a regroupé une cinquantaine de vendeurs et d'acheteurs autour d'un évènement dédié à la transmission d'entreprise.

Michel Abittteboul, cabinet HoFOrm CCI
Michel Abittteboul, cabinet HoFOrm • Yannick Pons

Ce jeudi 30 novembre, le stade Nicolas-Kaufmann, cher au Rugby club nîmois de Steeve Calligaro, a été le théâtre d’ateliers « freins et leviers psychologiques de la transmission », faisant intervenir des vendeurs et des acheteurs, suivis d’une conférence sur le thème : « Check list : 25 questions à poser à son cédant et à son repreneur dans le contexte encore inflationniste. »

Alors que 2022 a été marquée par la création d'un nombre record de plus d'un million d'entreprises, la reprise et la transmission d’entreprises sont des sujets particulièrement importants. En France, dans les dix prochaines années, 350 000 entreprises seront à reprendre. 25 % des dirigeants d’entreprises ont plus de 60 ans, et 11 % ont plus de 66 ans (estimations CCI France). Ainsi les enjeux de préservation d’emplois, des savoir-faire dans le Gard sont au cœur des préoccupations du président de la CCI, Éric Giraudier. Selon la CCI, environ 12 000 entreprises sont créées chaque année (2021 et 2022), et 3 500 sont vendues.

Préserver des emplois

L’évènement professionnel dédié à la transmission et reprise d’entreprises a réuni une centaine de personnes, professionnels de la transmission, experts, dirigeants et futurs repreneurs. « La transmission et la reprise d’entreprise représentent un enjeu fort. Il s’agit de préserver les emplois, favoriser la transmission des savoir-faire et conserver l’attractivité et la dynamique économique du territoire gardois », martèle Éric Giraudier, président de la CCI du Gard.

Le workshop, introduit par Gilles Laumesfelt, pilote de la commission « entrepreneuriat », avait pour objectif de faire comprendre les freins et leviers psychologiques de la transmission et la reprise d’entreprise. Bien que la retraite demeure le principal motif de cession d’une entreprise (pour 55 % des dirigeants) il existe de nombreuses autres raisons qui amènent un dirigeant à céder leur « bébé ». 

Checklist

En deuxième partie de soirée, les cédants et les repreneurs ont pu assister à une conférence « checklist : 25 questions cruciales pour cédants et repreneurs en période inflationniste », l’occasion pour les repreneurs de comprendre qu’il est important de questionner le cédant sur les raisons de la vente, la date depuis laquelle l’entreprise est à vendre. « Une entreprise qui est à vendre depuis plus d’un an est souvent le signe de prétentions financières irréalistes », précisent les experts invités à la table ronde, Anne Dideron d’Axiome, Jean-Gabriel Chabrat de Fidal, Thierry Charlet d’Advisio Corporate Finance et Julien Joannot de la Caisse d’Épargne Languedoc-Roussillon.

Freins psychologiques ou check-list, céder son entreprise est une réflexion qui s’inscrit dans un temps long. « Il faut commencer à travailler sur le projet de cession trois ans à l’avance », explique Michel Abittteboul, cabinet HoFOrm.

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio