Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 29.03.2015 - emeline-andreani - 2 min  - vu 193 fois

DÉPARTEMENTALES Qui sont ces abstentionnistes des départementales 2015 ?

Célia Florence, commerciale à Peugeot Nîmes admet ne pas avoir voté. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Si les élus proviennent d'horizons différents, tous ont cependant un point commun : la lutte contre l’abstentionnisme. Mais alors, quelles sont les raisons qui motivent les électeurs a ne pas exercer leur droit de vote ? Objectif Gard a enquêté pour vous.

Si parmi le grand nombre de personnes interrogées, beaucoup affirment avoir voté au premier et second tour des élections départementales à Nîmes, d'autres sont beaucoup moins enthousiastes. Demande de carte électorale trop tardive, pas présent sur le canton lors des élections, (…) Multiples sont les raisons qui sont responsables de l'important taux d’abstentionnisme. Mais outre ces raisons administratives, d'autres confient ne pas s'intéresser du tout à ces élections.

« Je ne me reconnais dans aucun des partis présentés »

Irène Vilalta, nîmoise depuis un ou deux ans, avoue ne pas vraiment s'intéresser aux élections départementales du Gard : « Je suis ici depuis peu de temps, et j'avoue ne pas vraiment m'intéresser à la politique qui est exercée sur Nîmes. Pour tout vous dire, je n'ai même pas regardé les résultats du premier tour ». Un désintéressement que la jeune femme n'est pas la seule à connaître puisque Célia Florence, commerciale à Peugeot Nîmes, avoue avoir complètement oublié les élections dimanche dernier « Pour ce dimanche j'ai une excuse, j'ai bossé toute la journée. Mais j’admets que la semaine passée, les élections me sont complètement sorties de la tête ». La commerciale avoue cependant que si elle y avait pensé, elle aurait pris connaissance des tracts et se serait déplacée au bureau de vote de sa ville. Enfin, d'autres comme Elodie Deschamps, avoue ne pas avoir voté par choix : « Je ne me reconnais dans aucun des partis présentés. Je ne vois pas pourquoi j'irai voter alors que je n'adhère à aucun des programmes ». Des élections qui partagent donc les électeurs, même si le taux de participation augmente d'année en année. 

Emeline Andreani

Emeline Andreani

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais