Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 14.04.2024 - Corentin Corger - 3 min  - vu 606 fois

EUROPÉENNES Le RN veut confirmer « les excellents sondages en excellents suffrages »

rn rassemblement national joron européennes

L'eurodéputée Virginie Joron 

- Photo RN30

L’eurodéputée Virginie Joron animait, hier, une réunion publique à Saint-Gilles en compagnie des députés gardois

On est désormais à moins de deux mois des élections européennes et Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement National, caracole toujours en tête des sondages avec plus de 30% des intentions de vote. Si le RN ne porte pas l’Union Européenne dans son cœur, le parti apprécie le mode de scrutin à la proportionnelle avec un seul tour. Ce qui consiste à attribuer à des listes de candidats des sièges en proportion des voix qu’elles reçoivent. « Chaque voix compte, c’est important de se mobiliser », insiste ainsi le député nîmois Yoann Gillet.

« On a moins de deux mois pour concrétiser les excellents sondages par d’excellents suffrages ! », formule de son côté Nicolas Meizonnet, son homologue de la deuxième circonscription. Le parti d’extrême-droite sait qu’il a une carte à jouer pour peser davantage à Strasbourg et Bruxelles. Mais la problématique connue de cette élection est la forte abstention, elle s’élevait à 48%, dans le Gard, en 2019. Alors pour pousser à se rendre aux urnes, le RN veut montrer aux Français « les effets néfastes » des directives européennes sur leur quotidien comme celles qui « plombent et tuent l’agriculture française » ou encore le contrôle technique imposé aux motards à partir de ce lundi.

"Une minorité qui refuse de s’intégrer"

Venue pour animer une réunion publique à Saint-Gilles, l’eurodéputée Virginie Joron a également insisté sur le pacte sur la migration et l’asile adopté cette semaine à l’Union Européenne malgré le vote contre des députés d’extrême-droite. Virginie Joron qui s’inquiète d’une « submersion migratoire », « il ne s’agit pas de mieux les répartir mais de les faire repartir. » Faisant aussi le lien entre délinquance et immigration. Un sujet dont le RN s’engouffre en lien avec l’actu pour faire sa campagne.

rn rassemblement national joron européennes meizonnet gillet bordes
Nicolas Meizonnet, Virginie Joron, Yoann Gillet et Pascale Bordes  • Photo Corentin Corger

Samara, harcelée et lynchée à 13 ans, Shamseddine, 15 ans, mort après avoir été roué de coups à Viry-Châtillon ou encore l’agression mortelle au couteau à Bordeaux… « Nous sommes dans une ère d’hyper violence et de barbarie. Ce ne sont plus des faits divers mais de société. J’en ai assez de ces minutes de silence, de ces marches et de ces fleurs. Je refuse que nos enfants et adolescents ne puissent pas avoir une enfance normale, c’est inacceptable ! », soulève la députée Pascale Bordes. « On a à faire à une minorité qui refuse de s’intégrer en imposant sa façon de vivre avec des mœurs qui ne sont pas les nôtres, c'est une immigration totalement subie », ajoute-t-elle.

Un ou deux Gardois dans la liste ? 

Pour Virginie Joron, l’enjeu de ce vote est « la souveraineté des peuples » avec une remise en cause des dirigeants européens actuels. « Lors de la prochaine mandature, ils vont accélérer cette nouvelle vision de l’Europe en effaçant les frontières, notre identité et notre histoire, ce qui est terrible. C’est un tournant important », assure-t-elle. Aux élections européennes, plus il y a de voix plus il y a d’élus. Le RN, qui fait partie du groupe Identité et Démocratie au niveau européen, espère atteindre entre 27 et 33 eurodéputés. Il en compte actuellement 18. En 2019, le parti de Marine Le Pen avait récolté 32% des suffrages dans le Gard, arrivant largement en tête devant la République en Marche avec 35 000 bulletins d’écart.

Pour cette fin de campagne, c’est Fabrice Leggeri, ancien directeur de l’agence européenne Frontex qui viendra dans quelques semaines à Nîmes et Beaucaire. Le 1er mai, Marine Le Pen et Jordan Bardella organiseront un grand meeting à Perpignan où sera dévoilé la liste. Selon nos informations, un voire deux Gardois pourraient y figurer. Un territoire qui compte forcément au vu du fort électorat qu’il représente.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio