Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 07.12.2015 - coralie-mollaret - 4 min  - vu 190 fois

FAIT DU JOUR Régionales : FN en tête, gauche qui résiste et droite en souffrance

Julien Sanchez (Front National), Fabrice Verdier (Parti Socialiste-PRG) et Christophe Rivenq (Les Républicains-UDI). Photo : Objectif Gard.

En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées comme dans le Gard, le Front National est arrivé en tête avec 32% des suffrages (40% dans le Département). Surprise de ce premier tour : le mauvais score du candidat Les Républicains-UDI (18%) qui donne à la gauche (25% pour le PS et 10% pour EELV-Front de Gauche) l'espoir de conserver son fief. 

Un scrutin et une surprise : la liste Les Républicains-UDI à la peine. Hier soir à l'occasion du premier tour des élections régionales, le Front National est arrivé en tête des suffrages, comme le prédisaient depuis plusieurs semaines les intentions de vote. Seulement, il y a une autre tendance que, visiblement, les sondeurs n'avaient pas prévue : la dégringolade de la droite.

Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire et tête de liste FN dans le Gard pour les Régionales. Photo : Coralie Mollaret.

Avec un peu plus de 18%, le candidat Dominique Reynié se place en troisième position, derrière la socialiste Carole Delga. Une situation qui permet au FN de se poser comme "seule alternative à la gauche" : "avec 14 points d'avance, qui peut battre le Parti Socialiste à part le Front National ? (…) Notre score est plutôt positif, si les électeurs veulent l'alternative, Louis Aliot est le seul capable de battre la gauche (…) Essayez-nous, à Beaucaire le FN a fait 60% au premier tour des Régionales, preuve que l'on ne torture pas les gens", scande Julien Sanchez, tête de liste FN dans le Gard.

Christophe Rivenq, tête de liste Les Républicains UDI dans le Gard. Photo : Coralie Mollaret.

Même dans le Gard, la droite - qui détient pourtant Nîmes et Alès - est dépassée : outre Louis Aliot (Front national) qui obtient 40,64 %, Carole Delga (17,84 %) dépasse de peu Dominique Reynié (17,25 %). Tout un symbole. La tête de liste Les Républicains-UDI dans le Gard Christophe Rivenq espérait "arriver en deuxième (…) Il y a plusieurs explications à ce résultat : l'arrêt de la campagne après les attentats nous a porté préjudice (…) Nous ne pouvions pas faire campagne alors que Damien Alary, en sa qualité de président de Région, se baladait avec le chéquier à la main pour financer les projets des collectivités (…) Enfin, le Front National a joué sur la crainte. Moi, je me bats pour la Région qui a la compétence du développement économique, des lycées, des transports… Elle n'a aucun pouvoir en matière d''immigration ou de la politique sécuritaire ! Nos propositions sur le sujet viendront bientôt lors de la Présidentielle ou des législatives. Mais là, nous ne devons pas nous tromper d'élection". Enfin, il est à noter que les attaques répétées de la part des Républicains contre leur candidat "ne nous a pas aidées", avoue Christophe Rivenq.

Le député et numéro 3 sur la liste PS-PRG Gard, Fabrice Verdier,(Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

De l'autre côté de l'échiquier politique, à gauche, l'heure est à l'espéranceLe numéro 3 sur la liste PS-PRG Gard, Fabrice Verdier, estime que la gauche est "en capacité de l'emporter". Comment ? Grâce au report des voix des autres listes de gauche : "nous invitons à un rassemblement de toute la gauche : Christophe Cavard (le Bien Commun), Gérard Onesta (Nouveau Monde), Gilles Fabre (Nouvelle Donne) et Philippe Saurel (Citoyens du Midi). Nous pouvons trouver un projet commun. (…) Aujourd'hui, la droite n'a pas de réserve de voix et il ne reste que deux options : Carole Delga ou le FN".

Hier soir au cercle de l'avenir. Photo : Anthony Maurin.

La liste Front de Gauche-EELV qui flirte avec les 10% arrive en quatrième position. Hier soir, dans leur fief au cercle de l'avenir, pas de tintement de verres trinqués, pas de sourire en façade mais un espoir qui renaît peu à peu sur les cendres d’une division qui a trop longtemps coûté à cette frange politique. Vincent Bouget, tête de liste gardoise Front de Gauche-EELV se dit "déçu" : "Face à un FN très enraciné, le vote utile a manifestement été important et a permis au PS de se maintenir. Notre rassemblement nous permet de résister mais nous ne sommes pas satisfaits des scores". Qu'ils soit en situation de se maintenir ou non, le Front de Gauche-EELV travaille déjà à l'union entre les deux tous avec le PS : "Nous ne laisserons pas la Région au FN ! Nous travaillons à la fusion et dans ce rassemblement à gauche, nous aurons des exigences".

Le maire du Vigan Éric Doulcier, tête de liste dans le Gard Citoyens du Midi. À droite, le maire de Montpellier, Philippe Saurel. Photo : Coralie Mollaret.

"Déçu" également, Eric Doulcier, tête de liste Les Citoyens du Midi dans le Gard. La liste de Philipe Saurel n'a recueilli selon les estimations que 5% des suffrages, juste de quoi se voir rembourser ses frais de campagne. "Le Front National grignote de l'espace politique d'élection en élection. Les attentas n'y sont pas pour rien", explique le maire du Vigan. Concernant "un éventuel rassemblement avec les socialistes : notre décision n'est pas prise, et l'on s'exprimera demain après en avoir discuté entre nous. Notre objectif est clair : que la Région ne tombe pas aux mains du FN".

Christophe Cavard veut poursuivre la belle aventure de la liste "Le Bien Commun". Photo Anthony : Maurin : ObjectifGard)

Enfin, dernier candidat à gauche : le député ex-EELV et tête de liste pour les Régionales Christophe Cavard qui a obtenu 1,70% des voix. Le Nîmois qui reconnaît que les " les chiffres ne sont pas foncièrement bons" appelle fermement "à ne pas voter FN. Le Front National ne doit pas avoir une once de chance de gagner notre Région ! Il faut qu’une majorité diverse à gauche remporte l’élection. Onesta aura des difficultés à devenir Président de la Région donc je souhaite que Delga gagne, nous serons à ses côtés et nous verrons quelle place nous prendrons dans cette lutte".

Les candidats à la présidence de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées doivent déposer, ce mardi à 18 heures, leur liste pour le second tour des Régionales. Le compte à rebours est enclenché…

Lire aussiRÉGIONALES En direct 1er tour : Louis ALIOT (FN) réalise plus de 40% dans le Gard

RÉGIONALES En direct 1er tour : Les résultats commune par commune du Gard !

RÉGIONALES Gard : les socialistes pas mécontents du score de Delga

Eloïse Levesque, Anthony Maurin et Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais