Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 05.02.2020 - anthony-maurin - 2 min  - vu 673 fois

GARD Élections municipales : ce que les chefs d'entreprise attendent

Après le grand oral passé par les candidats nîmois, voilà ce que veulent les patrons gardois.
La Fédération française du bâtiment / Grand Oral de l'Economie organisé par l'UPE 30 avec les têtes de liste du Gard aux élections régionales (Photo Christelle Champ). - © Christelle Champ

Le grand oral de l'UPE (Photo DR).

L'Union pour les entreprises (UPE) du Gard a adressé un sondage à l’attention des chefs d’entreprises et des commerçants du Gard afin de recueillir leur degré de satisfaction et leurs propositions sur les diverses compétences: mobilité-transport, dynamisation du centre-ville, accompagnement et action de développement économique et fiscalité locale des entreprises... 

Il apparaît nettement que la dynamisation des centres-villes, principale préoccupation, est insuffisante pour 73 % d’entre-eux, opposant régulièrement les zones commerciales aux commerces du centre-ville, ciblant les difficultés de stationnement (et son coût) et déplorant, pour certaines zones du département, l’absence de raccordement à la fibre.

Les propositions émises concernent ainsi la gratuité du parking pour les clients des commerces, la mise en place de manager de centre-ville, la création d’une taxe sur les friches commerciales ou encore la mise en place d’un comité de développement économique.

Sur l’accompagnement des entreprises et les actions en faveur du développement économique, 29 % des chefs d'entreprise sont satisfaits de ce qui leur a été proposé. Une meilleure consultation des entreprises est attendue et une absence de contact avec les services compétents semble pénaliser les projets de développement et d’implantation.

Sont également préconisés en la matière, une meilleure lisibilité des offres et une coordination entre les différents acteurs ainsi qu’une stratégie d’attractivité territoriale forte. La mobilité et les transports satisfont 34 % des sondés, le manque de bus et de parking relais revenant régulièrement dans les commentaires, transports alternatifs et développement des pistes cyclables étant particulièrement plébiscités.

Sur la fiscalité locale, 69 % d’insatisfaits déplorent une absence de transparence dans la gestion locale et l’augmentation des taxes foncières. De manière générale, rencontres, écoute et concertation sont attendues des futurs élus alors les chefs d'entreprise sont clairs sur la question : ils veulent être entendus ! Simplification, transparence et meilleure attractivité territoriale sont également au cœur des attentes de cette partie de l'économie gardoise.

Ces sujets seront à nouveau débattus avec l'UPE 30 le 25 février 2020 au Capitole à Alès, le 3 mars au Val de Cèze à Bagnols-sur-Cèze et le 5 mars 2020 à la Chambre de commerce et d'insdustrie du Gard de 18h30 à 20h. Les candidats viendront à la rencontre des chefs d’entreprise et commerçants et pourront s’exprimer et défendre leur programme économique.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio