Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 14.06.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 116 fois

GARD La patronne d'EELV invite C.Cavard "à ne pas taper sur le parti qu'il l'a fait député"

Ce midi, la secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, était l'invitée de Maïtena Biraben pour Le Supplément (Canal +). A la faveur d'un portrait dressé par la chaine cryptée, l'écologiste a réagi au départ du député EELV Christophe Cavard, qui s'est livré dans une interview accordée au journal Le Monde. Pour le Gardois : "Je suis très déçu et en colère. J’ai pensé qu’Europe Ecologie pouvait être une nouvelle forme d’organisation politique qui accepterait en son sein des personnes avec des parcours différents. (…) L’esprit sectaire a gagné EELV et on va dans le mur. (...) Un parti qui est persuadé que les règles internes sont plus fortes que la réalité politique externe est un parti qui se parle à lui-même. Les conséquences électorales vont être catastrophiques.".

"Je connais Christophe (…) Ce n'est pas la peine de taper comme un sourd sur un parti qui l'a accueilli et fait député (…) Moi aussi, il y a des choses qui ne me plaisent pas, mais ce n'est pas pour autant que je vais dire que le parti va dans le mur et que ce sont des gros nases qui ne vont pas réussir", explique la patronne d'EELV. Quant au souhait de Christophe Cavard, qui espère qu'Emmanuelle Cosse deviendra "une leader politique régionale plutôt que la secrétaire nationale d'un parti en déliquescence" : "Moi je souhaite surtout être la secrétaire nationale d'un parti en puissance", répond l'intéressée pour clore le débat.

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais