Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 17.01.2019 - corentin-corger - 2 min  - vu 375 fois

GARD Modernité et communication en 2019 pour les notaires

La chambre des notaires du Gard a présenté ses vœux pour l'année 2019.
La chambre des notaires du Gard (photo Corentin Corger)

À droite, Pierre Devine, président de la chambre des notaires du Gard (photo Corentin Corger)

La chambre des notaires du Gard n'échappe pas à la tradition des vœux en ce mois de janvier. L'occasion de faire le point sur une année équilibrée et de présenter l'agenda de 2019. 

Les 15 membres de l'assemblée plénière de la chambre des notaires du Gard se sont réunis pour la première fois en 2019. Un comité qui représente les 170 notaires du Département. "Un chiffre qui ne cesse de grimper", rappelle Pierre Devine, le président de la chambre des notaires du Gard. Ce dernier a d'abord évoqué le bilan de 2018 : "C'est une bonne année, équilibrée. Les prix de vente se sont stabilisés. Les taux d'intérêts sont faibles mais devraient peut-être augmenter au deuxième trimestre 2019."

Pour cette nouvelle année, le patron des notaires du département a axé son discours sur la bonne entente entre collaborateurs et le respect de la profession. "Que le mot déontologie ne soit pas en rupture de stock. Pour que la profession soit respectée ça passe par le respect et la bonne entente entre les collaborateurs." Après cette mise au point, Pierre Devine a bifurqué sur l'agenda 2019 et la Loi Croissance qui permet de, "créer des études un peu partout. C'est la roulette russe, ce tirage porte atteinte à la profession, aux clients. Les impacts ne sont pas étudiés. On va se retrouver deux études pour une commune de 2 000 habitants." 

Une loi dénoncée qui va occuper l'actualité de l'année avec le tirage au sort des postes par secteur, le 1er avril. Le ministère de la Justice prévoit la création d'un poste sur les bassins de Nîmes, Alès, Ganges et Arles, cinq et onze autour de ceux d'Avignon et Montpellier. "Étant donné que l'on parle de bassin, cela pourra aussi avoir un impact sur le Gard. Ceux qui se sont installés il y a deux ans sortent à peine la tête de l'eau et d'autres études arrivent." Dans le monde du notariat, l'année 2019 se veut aussi moderne avec l'émergence de la visioconférence. "On peut se parler, se voir et bientôt signer les actes à distance", se réjouit Pierre Devine, dans une volonté de pouvoir entériner plus rapidement certains actes.

La chambre gardoise a également communiqué les prochains événements locaux pour les notaires gardois : une conférence sur le Pacte Dutreil autour de la transmission (12 mars), un séminaire urbanisme sur le changement de destination (9 avril) et une conférence sur le pénal (4 juin).

Corentin Corger

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais