Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 29.03.2019 - thierry-allard - 3 min  - vu 145 fois

GARD RHODANIEN Du porte-à-porte pour améliorer le tri des déchets

Le vice-président de l'Agglo du Gard rhodanien, Michel Coullomb, et le président de l'Agglo, Jean-Christian Rey (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Au-delà de la question écologique, les erreurs ou l’absence de tri des déchets coûtent cher à l’Agglo du Gard rhodanien. Très cher : « 800 000 euros par an », avance son président, Jean-Christian Rey.

Une somme tout sauf négligeable et qui représente à la fois le surcoût dû au poids des déchets non triés, à hauteur de 600 000 euros, et le manque à gagner des déchets potentiellement recyclables. En effet, l’Agglo revend le verre et le papier collecté. De facto, le verre et le papier jeté avec les ordures ménagères ne peut pas être revendu.

Un vrai problème, qui représente près d’un tiers des 25 000 tonnes de déchets collectées chaque année dans l’Agglo. « Nous en sommes à 28 % de taux de refus, c’est très élevé, note le vice-président, Michel Coullomb. Et ce taux est en hausse, l’explication tient en partie du fait que notre population augmente, et que plus on a de population, plus il est compliqué de faire rentrer ces gestes, sachant que les consignes de tri sont souvent différentes selon les territoires. » Alors l’Agglo, labellisée Territoire zéro déchet zéro gaspillage, couverte par le Contrat de transition écologique et qui subit une importante augmentation du coût du traitement des déchets, ne pouvait pas rester les bras croisés.

Améliorer le tri

Alors, avant de probablement passer à la tarification incitative dans les prochaines années, l’Agglo mise sur la pédagogie, avec une opération porte-à-porte. « Nous avons ciblé des quartiers dans quatre communes en fonction de carottages effectués dans les camions », explique Jean-Christian Rey. En se rapportant aux parcours de collecte des camions testés, l’Agglo a pu déterminer les quartiers dans lesquels mener son action en priorité. Il s’agit des Cormiers, de la Capitelle, de la tour A, du bâtiment bas, des tours A1 et A2, du PSR et des Mimosas à Bagnols ; des Lauriers, de la Pinède, des Jonqueyroles, du Carrefour et de Châteaubriant à Laudun-l’Ardoise, des Capucines, de la Mourguette, de la Noria et de l’Atria, de Chantepierre, de Chance, de Lisleroy et de Littaye 1 et 2 à Pont-Saint-Esprit et du Bosquet et des Ranquets à Saint-Nazaire.

En tout, 973 foyers sont concernés et ont reçu un courrier pour les prévenir du passage des agents de l’Agglo et des trois salariés de l’entreprise Tact environnement venus leur prêter main forte. Des foyers situés en immeubles, « où une idée reçue dit qu’il est plus difficile de faire le tri, ce qui est faux », martèle le président. Alors « pendant quinze jours, nous allons aller chez les gens pour offrir de l’information, de la prévention et des explications », poursuit Jean-Christian Rey, qui affirme que les erreurs de tri ou l’absence de tri sont dues « quelquefois à de la négligence, mais très souvent par méconnaissance. »

L’action sera menée du 30 mars au 6 avril, et un bilan sera tiré pour voir si elle doit être généralisée. De toute façon, l’investissement n’est pas énorme pour l’Agglo : « l’opération coûte 8 000 euros, mais elle sera source d’économies à terme, note le président. Elle deviendra bénéficiaire dès le premier "pour-cent" d’amélioration. » Pour les comptes de l’Agglo et pour l’environnement.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Nota bene : Les agents du porte-à-porte doivent présenter une lettre d’accréditation et un badge. Pour toute question sur le tri des déchets, direction le site internet de l’Agglo et le numéro suivant : 04 66 90 58 00.

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais