Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 19.02.2024 - Norman Jardin et Corentin Corger - 4 min  - vu 1986 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce lundi 19 février 2024

Nîmes olympique Niort gladiators

Les supporters veulent revenir mais posent leurs conditions

- Photo Anthony Maurin

Les supporters répondent à Frédéric Bompard 

Nîmes Olympique 

"Au club de créer les conditions". Vendredi soir, après la victoire à Châteauroux (0-1), en direct sur Objectif Gard, Frédéric Bompard a à nouveau lancé un appel aux supporters pour qu'ils viennent plus nombreux aux Antonins où l'affluence ne dépasse pas les 1 000 spectateurs cette saison. Ce matin, l'association Sauvons Nîmes Olympique a réagi par la voie d'un communiqué. "Ces paroles nous touchent et appellent une réponse de notre part. Nous sommes prêts à appeler à cette fameuse "union sacrée", peut-on lire en premier lieu. Mais ce collectif de supporters pose des conditions pour un retour au stade dès ce vendredi face à Villefranche-Beaujolais, "le club doit a minima faire un geste dans ce sens. Au club de créer les conditions susceptibles de rendre cette “union sacrée” possible." SNO demande des réductions tarifaires, le retour des guichets physiques et la suppression des interdictions commerciales de stade qui concernent des membres des Gladiators Nîmes 1991. "Moi je ne peux pas régler ces problèmes, je veux juste que les supporters reviennent au stade", a lâché Frédéric Bompard, cet après-midi à la Bastide, après avoir lu le communiqué. Des décisions qui appartiennent seulement à Rani Assaf, à voir si le président accepte de faire un pas vers les supporters dont la plupart réclame son départ.

Paradowski - photo Maurin
Tao Paradowski reste sur 407 minutes sans encaisser de but • Photo Anthony Maurin

Une autre équipe. « Je pense que la roue a tourné », expliquait Frédéric Bompard vendredi soit à l’issue de la victoire à Châteauroux (1-0). Même s’il est prématuré de dire que Nîmes Olympique est sauvé, il est indéniable que certaines choses sont différentes depuis la trêve des confiseurs. « J’ai changé mon fusil d’épaule. Des nouveaux joueurs sont arrivés, les façons de jouer et de s’entraîner ne sont plus les mêmes », analysait le coach. Ce qui est sûr, c’est que les Crocodiles ont considérablement redressé la barre. Formose Mendy et ses coéquipiers viennent d’enchainer quatre matchs sans défaite, en engrangeant 10 points sur 12 possibles. Cela n'était plus arrivé depuis le mois d’octobre. Les Nîmois ont aussi sorti les barbelés, puisqu’ils n’ont plus encaissé de but depuis 407 minutes. Le dernier but que Tao Paradowski a encaissé était un pénalty à Sochaux, pour ce qui reste la dernière défaite des Crocodiles (1-0, le 15 janvier). Dans le Berry, le NO a terminé son premier match de championnat, cette saison, sans prendre de carton jaune, c'est aussi un signe de changement. Enfin, la chance est peut-être aussi de retour car le but marqué par Nîmes à Châteauroux est très chanceux et la transversale de Paradowski qui a repoussé une tentative berrichonne dans le temps additionnel ne l’est pas moins. Il manque plus qu’à Frédéric Bompard à transformer le manque de réussite de ses attaquants en réalisme et tous les feux seront passés au vert.

nîmes olympique
Camara, Mbina et Thoumin avaient le sourire cet après-midi • Photo Corentin Corger

Labonne prolongé. Après avoir débriefé en vidéo leur prestation dans le Berry, les joueurs sont sortis sur le terrain pour le premier entraînement de la semaine. Avec ces trois victoires en quatre journées, les sourires étaient forcément sur toutes les lèvres des Crocos. À cause d'un contrôle antidopage qui a retenu Doucouré, Diallo et Sbaï, les Nîmois sont partis 2h30 plus tard du stade que l'heure initialement en prévue. Ils ont roulé en bus toute la nuit pour rallier à Nîmes où ils sont arrivés à 7h30. Lors de la séance de cet après-midi, sous le vent, Mahamadou Doucouré est resté aux soins pour une pointe au mollet. Lucas Dias, également tout sourire, continue de courir avant de repartir le 5 mars à Capbreton pour trois semaines de réathlétisation. Le staff médical a décidé de prolonger encore d'une semaine l'arrêt de Ronny Labonne par rapport à sa cicatrice au quadriceps. En attente d'être papa, Patrick Burner était absent. Pour rappel, le défenseur Waly Diouf est suspendu pour affronter Villefranche vendredi. Dagui Paviot devrait ainsi connaître sa première première apparition en National de sa carrière. 

Stade Beaucairois Football Club 

Au revoir N2 ? Les Beaucairois ont peut-être tiré un trait sur leurs espoirs de monter en National 2 cette saison. Samedi, pour le compte de la 16e journée de la N3 (poule A), Beaucaire s’est incliné sur le terrain de la réserve de l’Olympique de Marseille (2-1). Menés 2-0 après une demi-heure de jeu, le SBFC n’a pas refait son retard malgré le but de Mansour Akrour en fin de rencontre (81e). Ce n’est que la deuxième défaite des Gardois (5e) cette saison, mais elle les repoussent à 11 points du leader Istres qui compte un match en moins que Beaucaire. C’est justement les Istréens qui viendront au stade Philibert-Schneider samedi à 18 heures, pour ce qui sera le match de la dernière chance pour Beaucaire.

FFNMG

Un point c’est tout. Face a des Drômoises avant-dernières de la poule et qui présentaient la plus mauvaise défense (45 buts encaissés en 11 matchs), les Nîmoises pouvaient nourrir quelques ambitions. Mais l’Olympique de Valence a donné du fil à retordre aux Gardoises. Les joueuses locales ouvraient même le score en début de seconde période et c’est Lucie De Azevedo qui sauvait les meubles côté nîmois en égalisant en fin de rencontre (1-1, 73e). FFNMG ne ramène qu’un point de ce déplacement. Les Nîmoises enchainent un troisième résultat nul et un sixième match sans victoire. Méfiance, car Nîmes n’a que quatre points de d'avance sur les deux premiers relégables (Lattes et Valence). Prochaine journée, le dimanche 3 mars avec la réception de Mérignac, qui a perdu tous ses matchs cette saison. Autant dire que les Nîmoises n’auront pas le droit à l’erreur.

Norman Jardin et Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio