Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 23.04.2024 - Corentin Corger - 3 min  - vu 1570 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 23 avril

Le club espère remplir davantage le stade des Antonins face au Red Star 

- Photo Anthony Maurin

200 places offertes pour Red Star - Nîmes et 11 000 euros économisés pour le déplacement à Orléans.

Nîmes Olympique

200 places offertes. Pour les deux derniers matchs à domicile, face au Red Star, le 29 avril et Sochaux, le 10 mai, Nîmes Olympique a décidé de mettre toutes les places aux Antonins à 5 euros. Dans La Minute Sport d'hier, nous revenions sur cette initiative demandée par l’association Sauvons Nîmes Olympique et sur le rôle joué par Jean-Jacques Bourdin, président d’honneur du club, qui avait obtenu l’autorisation auprès de Rani Assaf. L’objectif est de faire venir, enfin, le maximum de supporters aux Antonins alors que les Crocos, toujours relégables, luttent pour ne pas sombrer en N2. Et ce dès la rencontre face au leader le Red Star qui aura lieu le lundi 29 avril à 21 heures. Dans cette optique, Jean-Jacques Bourdin a souhaité en faire encore davantage par l’intermédiaire du Grinta club dont il est le président. La fameuse suprassociation qui a aussi pour but de mettre en place des actions caritatives et de financer des places pour différents publics. Ainsi, le Grinta club a acheté 200 places à 5 euros au Nîmes Olympique. Elles sont destinées aux jeunes licenciés du Nîmes Olympique qui sont donc invités pour assister au match face aux Audoniens et qui viendront donc encourager leurs idoles aux Antonins. 

11 000 euros d’économie. Le fait de jouer seulement lundi prochain, au lieu de vendredi, permet aux Crocos de récupérer du long voyage d’Orléans réalisé en bus. Même si les trois points ramenés dans les valises ont forcément atténué le temps du trajet. Les joueurs ont eu le week-end pour se reposer. Au départ, c’était bien en train que les Gardois devaient rallier le Loiret, les billets avaient été réservés mais il a fallu les annuler. En effet, le président Rani Assaf a jugé le déplacement trop cher et a souhaité économiser environ 11 000 euros préférant privilégier le bus pour ses joueurs. Certes cela représente une somme mais lorsqu’on se bat pour la survie en National, les moindres détails comptent notamment par rapport à la fatigue et à la récupération. Et c’est peut-être le moment de réaliser certaines dépenses utiles pour le bien de l'équipe. D’autant plus que le président, d’un autre côté, n’a pas hésité à accepter de payer des amendes concernant la nomination d’Adil Hermach au poste d'entraîneur, qui ne dispose pas encore de tous ses diplômes pour entraîner en National. Un choix qui pourrait s’avérer payant puisque sous la houlette du joueur formé au club, les Crocos ont repris espoir dans la course au maintien.

Football Féminin Nîmes Métropole Gard

ffnmg
Les Nîmoises vont devoir être solidaires pour éviter la relégation  • Photo FFNMG

Le FFNMG en détresse. Dans cette saison galère pour bon nombre de clubs gardois, il faut aussi ajouter le Football Féminin Nîmes Métropole Gard qui connaît à nouveau une saison compliquée. Après une défaite, ce week-end, face à la réserve de Lyon (2-0), Nîmes est désormais relégable à quatre journées de la fin avec trois points de retard sur le neuvième, Lattes. Les Nîmoises surfent sur une terrible série de 12 matchs consécutifs sans victoire et le club est au bord de la relégation avec une deuxième descente consécutive qui se profile et un retour au niveau régional. Une saison marquée à nouveau par des difficultés en interne. En novembre 2023 (relire ICI), le vice-président et repreneur Nicolas Stevanovic avait décidé de jeter l’éponge trois mois après son arrivée à cause d’une mésentente entre son équipe et celle du président Laurent Pouget. Il reste néanmoins quatre matchs pour se sauver. Le FFNMG va devoir réaliser au moins un exploit face à trois équipes classées dans le Top 6 : Clermont, Le Puy et Grenoble. Sans oublier, la confrontation cruciale lors de l’avant-dernière journée, le dimanche 19 mai à 15 heures, avec un déplacement chez le voisin Lattes.

USAM Nîmes Gard

Unîmes  handball
Le handball universitaire nîmois a brillé  • Photo Unîmes

Double champion. La semaine dernière, les championnats universitaires académiques se sont déroulés à Montpellier. L’équipe Unîmes Handball a réussi une très belle performance en décrochant le titre de champion chez les garçons mais aussi chez les filles. Après une grosse demi-finale remportée contre Staps Montpellier (28-26), les Nîmois ont brillé en finale face à Polytech. Parmi les étudiants nîmois, cinq joueurs sont aussi licenciés à l’USAM Nîmes Gard et pour certains, ils ont souvent l’occasion de s’entraîner avec le groupe professionnel. Thibaud Bonidan, Thibaut Le Bourhis, Rémi Peyre, Théo Lachaud et Marius Del Blanco ont donc grandement participé à ce beau succès. « C’est un bel exemple de réussite pour le partenariat entre l’USAM Nîmes Gard et l’UFRSTAPS à l’université de Nîmes. Un dispositif « gagnant-gagnant », félicite le club usamiste.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio